Poids Coq : Ceinture défendue avec succès pour Nordine Oubaali

Poids Coq : Ceinture défendue avec succès pour Nordine Oubaali©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le samedi 06 juillet 2019 à 18h42

Tenant du titre WBC des poids coq depuis janvier dernier, Nordine Oubaali n'a pas manqué sa première défense en dominant par arrêt de l'arbitre le Philippin Arthur Villanueva dans un combat organisé à Noursoultan, au Kazakhstan.

Nordine Oubaali n'a pas fait durer le suspense. Face au Philippin Arthur Villanueva dans l'ambiance feutrée de Noursoultan, la capitale du Kazakhstan précédemment connue sous le nom d'Astana, la défense de la ceinture WBC de champion du monde des poids coqs remportée en janvier dernier à Las Vegas face à Rau'shee Warren n'aura duré que six reprises. Restant sur un match nul face à Carlo Demecillo, le Philippin a fait jeu égal avec le Français, dont la série de six victoires consécutives était en jeu sur le ring de la Barys Arena, au début du combat mais, petit à petit, Nordine Oubaali a pris le dessus sur son adversaire. Au-dessus de son adversaire dans quasiment toutes les situations, le Français a fait définitivement tourner le combat en sa faveur en début de sixième reprise.


Oubaali force l'arbitre a mettre fin au combat

Un enchaînement uppercut-crochet du droit a contraint Arthur Villanueva à mettre genou à terre, se faisant compter par l'arbitre du combat. Le Philippin a pu reprendre le duel mais était nettement diminué par ce knockdown. S'il a tenté de rendre coup pour coup avec le Français, il a rapidement dû se rendre à l'évidence qu'il n'avait pas les armes pour venir lui contester la ceinture mondiale. A l'appel de la septième reprise, Arthur Villanueva ne s'est pas levé et l'arbitre a mis un terme immédiat au combat, scellant la 16eme victoire en seize combats pour Nordine Oubaali et une première défense de titre mondial WBC des poids coqs réussie pour le boxeur de 32 ans. Une ceinture qu'il devra à nouveau aller défendre dans les mois à venir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.