MMA - N'Dam : " Le virus m'a piqué "

MMA - N'Dam : " Le virus m'a piqué "©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mercredi 10 juin 2020 à 16h27

Après un ultime Championnat du Monde, Hassan N'Dam (36 ans) basculera dans une carrière en MMA. Il nous explique pourquoi il a décidé de prendre ce virage.

Qu'est-ce qui vous a poussé à tenter votre chance dans le MMA ?
J'avais déjà testé le MMA en 2013 au MMA Factory avec Fernand Lopez. J'y avait pris goût, et je m'étais entraîné à tout pendant sept mois ensuite : au sol, au kick-boxing, à la boxe... A l'époque, c'était le champion de France John M'Bumba qui donnait les cours de boxe. Fernand, lui, m'avait entraîné au sol, en lutte et au grappling. A la fin des sept mois, Fernand m'avait déjà proposé de faire un combat à Las Vegas mais j'avais ma carrière de boxe qui prenait une ampleur considérable, donc j'avais décidé de mettre le MMA de côté dans la mesure où les traumatismes étaient complètement différents de ceux que l'on peut connaître en boxe anglaise et aussi parce que je devais signer mon contrat aux Etats-Unis à ce moment-là.

Vous l'aviez mis de côté pour y revenir maintenant ?
Je m'étais toujours dit que j'y reviendrais et que je passerais au MMA à la fin de ma carrière de boxe, je l'avais d'ailleurs dit à Fernand. Je lui avais dit de ne pas s'inquiéter : que je reviendrais travailler avec lui et que je signerais avec lui.

Vous n'avez pourtant pas tout de suite accroché avec le MMA. Qu'est-ce qui vous a fait changer d'avis ?
En fait, j'y ai pris goût. Pourtant, au départ, je ne voyais pas ça comme un sport de combat, mais plus comme une bagarre (sic). Mais une fois que je m'y suis mis, j'ai vraiment compris pourquoi on appelait ça les mixed martial arts (les arts martiaux mixés, la signification française de MMA). Ca m'a alors beaucoup attiré, le virus m'a piqué et j'ai décidé de passer le cap dans deux ans (en 2022).

Finalement, vous n'avez pas patienté aussi longtemps...
Le confinement et beaucoup d'autres choses ont fait que j'ai eu envie de m'y mettre dès maintenant, d'autant qu'à 36 ans, ça me donne plus longtemps pour m'exprimer.

N'Dam : « D'abord un dernier défi »



Vous dites que le virus MMA vous a piqué. En langage technique, vous traduiriez ça comment ?
En fait, en boxe, lorsque l'on met quelqu'un KO ou qu'on l'envoie au tapis, on ne peut pas le suivre pour le frapper au sol. Cette caractéristique qui fait que l'on doit suivre et continuer à travailler m'a intrigué, au même titre que ce qu'il se passe quand vous tomber vous-même. J'ai connu l'expérience plusieurs fois d'aller au tapis en boxe anglaise. Là, la différence là aussi c'est de se dire que ce n'est pas terminé, mais qu'il faut enchaîner sur un autre art : le sol, la lutte, le ju-jitsu. C'est autre chose. Quand on est debout, on sait boxer, mais derrière, ça peut aussi chercher à mettre au sol, à envoyer les jambes... Le cerveau doit se démultiplier et se dire qu'il faut travailler ça, penser à ça... C'est comme pour un jeune qui vient de commencer la boxe : il a plusieurs informations qui arrivent en même temps au niveau du cerveau.

Vous avez beaucoup à apprendre et une nouvelle carrière à vous bâtir, ça aussi c'est excitant...
Je vais apprendre, et c'est justement mon kif (sic). J'apprenais toujours en boxe, mais je n'avais plus le plaisir de pouvoir relever d'aussi grands challenges (champion du Cameroun et d'Afrique, N'Dam a atteint les quarts de finale des JO d'Athènes en 2004, a disputé quatre Championnats du Monde et obtenu les ceintures mondiales WBA et WBC Silver). Je vais chercher ce challenge ailleurs.

Comment voyez-vous les choses ?
Bien entendu, je ne me donne pas le même temps qu'en boxe, mais je vais essayer de profiter de mes connaissances en boxe anglaise pour gravir les échelons assez rapidement.

Dès maintenant ? En gros, arrêtez-vous votre carrière de boxeur ?
Non, je veux me donner un dernier défi d'abord, à Monaco avec ma team. Je veux disputer un dernier Championnat du Monde, que je gagne ou que je perde. Ensuite, je veux sortir tout doucement, avec un Championnat d'Europe puis un jubilé sur un Championnat de France, comme l'a fait Souleymane Mbaye (deux titres que N'Dam n'a jamais décrochés).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.