Lourds : Yoka remporte une victoire éclair pour son retour

Lourds : Yoka remporte une victoire éclair pour son retour©Media365

Aurélien CANOT, publié le samedi 13 juillet 2019 à 22h30

De retour de suspension après 386 jours sans combattre, Tony Yoka n'a eu besoin que de trois rounds, samedi à Antibes, pour faire mordre la poussière à l'Allemand Alexander Dimitrenko (37 ans), mis KO dans la troisième reprise par le champion olympique lors du Round 6 de la Conquête.

« C'est mon combat de retour, il fallait que je marque les esprits ». Tony Yoka pouvait difficilement mieux s'y prendre. Pour son retour à la compétition 386 jours après son dernier combat, « l'Artiste » a passé ses nerfs et son impatience sur le malheureux Alexander Dimitrenko, foudroyé sur deux enchaînements du Français dans la troisième reprise, samedi à l'Azur Arena d'Antibes. Le boxeur allemand de 37 ans de plus de deux mètres et affichant également plus de 120 kilos sur la balance n'était pourtant pas le premier venu. Et au-delà d'être le premier de tous les adversaires de Yoka à être mieux classé que ce dernier (36eme, contre 71eme pour le champion olympique de Rio), Dimitrenko présentait surtout la particularité d'être le premier boxeur auxquels avait fait face « l'Artiste » à faire la même taille et à proposer la même allonge que lui. Une grande première par rapport aux combats précédents de Yoka qui n'a pas porté chance au boxeur d'origine ukrainienne ayant atteint le sixième round (avant d'abandonner sur une blessure à une épaule) en avril dernier face au nouveau champion du monde de la catégorie Andy Ruiz Jr.


Nantes en septembre, Paris en décembre...



Après avoir profité du premier round pour retrouver doucement ses marques, le protégé de Virgil Hunter a accéléré, touchant de plus en plus son adversaire, notamment sur des upercuts, un domaine dans lequel Yoka avait énormément travaillé pendant son année sans compétition. Il a aussi beaucoup cherché à améliorer sa boxe à mi-distance, et cela s'est ressenti lorsqu'il a envoyé une première fois au tapis l'Allemand sur un superbe enchaînement, avant de remettre ça une fois Dimitrenko relevé, obligeant l'arbitre à arrêter le combat. Un succès qui fait dire au vainqueur et à la fois grand absent des douze derniers mois que « la conquête est repartie de plus belle ». « Je suis content que tout soit rentré dans l'ordre, je suis de retour. J'ai encore plus d'envie parce que le ring m'a manqué », assure au passage le boxeur de 27 ans, qui reboxera en septembre prochain à Nantes avant de retrouver le public parisien en décembre. Avec comme souhaite d'enfin faire taire le meilleur Français des lourds du moment Johann Duhaupas. Pour le moment, rien n'est calé, mais Tony Yoka ne veut plus perdre de temps. Il l'a prouvé samedi à Antibes avec ce come-back foudroyant face à Dimitrenko.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.