Lourds : Le choc Fury - Joshua déjà menacé ?

Lourds : Le choc Fury - Joshua déjà menacé ?©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le mardi 18 mai 2021 à 11h02

Le juge saisi par Deontay Wilder a ordonné qu'une belle ait lieu d'ici au 15 septembre entre le boxeur américain et Tyson Fury, comme l'exige le contrat signé par les deux hommes. Une décision qui pourrait menacer le choc entre Fury et Anthony Joshua, prévu le 14 août prochain en Arabie Saoudite.


A peine confirmé, le choc de titans entre Tyson Fury et Anthony Joshua pourrait déjà se retrouver menacé. Dimanche dernier, le champion du monde WBC des lourds avait annoncé qu'il affronterait bien son compatriote et détenteur des trois autres ceintures mondiales de la catégorie (IBF, WBA et WBO) le 14 août prochain en Arabie Saoudite dans le cadre d'un combat d'unification des titres. Le Britannique avait simplement oublié un détail, et pas des moindres. Avant de battre Deontay Wilder au MGM de Las Vegas en février 2020 (par arrêt de l'arbitre à la 7eme reprise) et d'ainsi récupérer sa ceinture WBC quatorze mois après le match nul entre les deux hommes, Fury avait signé, au même titre que l'Américain, un contrat l'obligeant à une belle. Le clan Wilder avait d'ailleurs replacé le « Gipsy King » face à ses engagements en le sollicitant à plusieurs reprises à propos précisément de ce troisième combat qu'attendait le « Bronze Bomber » en vertu du deal convenu.

Fury a jusqu'au 15 septembre  

L'Anglais, visiblement plus intéressé à l'idée de défier Joshua pour la première fois de sa carrière, n'avait jamais donné suite aux relances de Wilder et de son entourage. Il devrait pourtant ne pas couper à cette belle stipulée sur le contrat. Lundi, le juge saisi par l'Américain pour faire entendre ses droits a ainsi donné raison à son client et obligé Fury à se présenter devant Wilder pour une troisième confrontation après le nul de décembre 2018 et ce succès éclatant du Britannique il y a un an et demi. Le juge en question a même fixé une date au champion du monde WBC, qui a jusqu'au 15 septembre pour affronter le médaillé de bronze des Jeux de Pékin 2008. Difficile d'imaginer dans ces conditions que le choc entre Fury et Joshua puisse être maintenu au 14 août, comme c'était prévu et comme le « Gipsy King » l'avait officialisé ce week-end. En oubliant qu'il devait d'abord aller au bout de la trilogie contre Wilder.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.