Légers : Lopez s'empare du titre unifié

Légers : Lopez s'empare du titre unifié©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le dimanche 18 octobre 2020 à 10h10

Teofimo Lopez (23 ans) s'est emparé du titre unifié des légers après sa victoire face à Vasiliy Lomachenko, samedi soir à Las Vegas. L'Américain s'est imposé aux points à l'unanimité.

« Je suis prêt à dominer le monde ! » A ceux qui le trouvent trop ambitieux, voire présomptueux, en tout cas dans ses propos, Teofimo Lopez a encore répondu avec la manière samedi soir à Las Vegas à huis clos en raison de la pandémie de Covid-19. Le jeune Américain d'origine hondurienne s'est en effet emparé du titre unifié des poids légers après sa victoire aux dépens de l'expérimenté Vasiliy Lomachenko (32 ans). A 23 ans, Lopez est ainsi devenu le plus jeune boxeur à décrocher une ceinture unifiée dans sa catégorie depuis la fondation de la WBO, en 1988. Déjà champion IBF, le natif de Brooklyn (New York) a confirmé qu'il était bien le nouveau roi des légers en ajoutant à sa ceinture IBF les ceintures WBC, WBO et WBA, ex-propriétés de sa victime du soir.



Un véritable exploit pour Lopez sachant que Lomachenko n'avait plus perdu un combat depuis six ans. « The Takeover » (littéralement celui qui prend le contrôle), son surnom officiel, est lui toujours invaincu. Depuis son arrivée chez les professionnels, l'Américain battu aux Jeux Olympiques de Rio 2016 lors de ses années en amateurs et alors qu'il défendait à l'époque les couleurs du Honduras est monté seize fois sur le ring, pour autant de victoires, dont douze par KO.

Lomachenko pas d'accord avec le verdict !



Lopez s'est imposé aux points à l'unanimité des juges (119-109, 117-111 et 116-112) à l'issue d'un combat toutefois très serré et beaucoup plus que ne pourrait le laisser penser le score. Sur les derniers rounds, Lomachenko a d'ailleurs haussé le ton et posé beaucoup de problèmes à son jeune adversaire. L'avance que possédait déjà à ce moment de la soirée Lopez a suffi néanmoins à l'Américain pour faire chuter Lomachenko.

L'Ukrainien défendait là sa triple ceinture mondiale WBC-WBO et WBA acquise en 2018 aux dépens du Vénézuélien Linares. Furieux après le verdict, le double champion olympique (en 2008 et 2012) ne comprenait pas la décision des juges. « Je pense avoir remporté le combat. Il a remporté davantage de rounds dans la première moitié du combat. Dans la deuxième moitié, j'ai pris le contrôle. Je ne suis pas d'accord avec les scores », pestait le champion détrôné. Lomachenko a d'ailleurs quitté le ring immédiatement après l'annonce du résultat.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.