Légers (F) : Estelle Mossely s'impose aux points pour son premier combat professionnel

Légers (F) : Estelle Mossely s'impose aux points pour son premier combat professionnel©Media365

Aurélien CANOT, publié le samedi 28 juillet 2018 à 23h17

Pour son retour sur les rings et son premier combat chez les professionnels, la championne olympique des légers à Rio en 2016 Estelle Mossely s'est imposée aux points (décision unanime) face à la Monténégrine Aleksandra Vukovic, ce samedi au Casino de Deauville.

Premier combat professionnel et première victoire pour Estelle Mossely (25 ans). Opposée samedi au Casino de Deauville à Aleksandra Vukovic pour son grand retour sur les rings depuis sa médaille d'or des Jeux de Rio en août 2016, la boxeuse française qui évolue en poids légers s'est imposée aux points (décision unanime : 60-53, 60-53, 60-53) contre la Monténégrine, seule boxeuse professionnelle de son pays. Montée en puissance sous les yeux de son mari Tony Yoka n'hésitant pas à haranguer la foule pour l'inviter à pousser derrière sa championne d'épouse, Mossely a touché son adversaire par deux fois, sur une droite puis un crochet du gauche, dans la 3eme reprise, avant de la mettre encore plus à mal deux rounds plus tard dans ce combat en comptant six de deux minutes sur un très bel enchaînement crochet du gauche-droite. Un ton au-dessus techniquement et physiquement, la championne olympique qui ne pensait pas reboxer mais a retrouvé l'envie en avril dernier en accompagnant son mari aux Etats-Unis a été logiquement désignée vainqueur devant une Vukovic très truqueuse.

Tony Yoka : « Je suis fier de ma femme »


Une rentrée réussie et pleine d'enseignement dont se félicitait la Française ensuite au micro de La Chaîne L'Equipe. « Je suis contente parce que j'ai eu une préparation courte et maintenant, c'est lancé, j'ai encore plein de choses à faire, plein de progrès à réaliser, mais on a une bonne base. Dès que j'ai passé le rideau, j'étais agressive, donc le moindre accrochage, ça ne m'a pas plu. Je vois la marge d'une progression qui me reste, donc ça me fait vraiment plaisir. Je suis passé dans un autre monde », appréciait Madame Yoka, ayant de surcroît rendu fier son mari dans la salle. « Elle avait besoin de ce premier combat pour se lancer dans sa carrière pro, je suis fier de ma femme, car c'était une adversaire coriace en face. » Tandis que Tony Yoka purge une suspension d'un an, la carrière professionnelle d'Estelle Mossely est officiellement lancée. Prochain rendez-vous : en fin d'année.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU