Le tireur de San Antonio s'est proclamé "combattant UFC"

Le tireur de San Antonio s'est proclamé "combattant UFC"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le lundi 15 juin 2020 à 18h54

Dana White, le président de l'UFC, espère que l'auteur de la fusillade de San Antonio (qui a fait huit blessés) s'est inventé un destin de membre de son organisation, et qu'il ne s'agit donc que d'une bêtise.



Une fusillade a eu lieu vendredi soir à San Antonio, devant un bar où le tireur venait de se faire refuser l'entrée à cause de son état d'ivresse trop important. L'homme, qui a blessé huit personnes, aurait dit qu'il était « un combattant de l'UFC », d'après CNN qui relaie le chef de la police locale. Dana White, le patron de la célèbre organisation de combat, a été interrogé après la dernière réunion à huis clos à Las Vegas (dans la nuit de samedi à dimanche) : « C'est complètement dingue. Ce monde part en vrille. Si vous pensez que je n'ai pas entendu parler de ça... J'espère que ce n'est pas vrai, j'entends ces conneries tout le temps. Est-ce que vous savez combien de mecs chauves se baladent en se faisant passer pour moi ? C'est ahurissant. » Le tireur, toujours recherché, aurait précisé qu'il venait de Californie.

White : « Je ne remplirai pas une salle à 50% »

Dana White s'est aussi exprimé sur la situation due à la pandémie de coronavirus : « Je sais qu'il y a des états qui veulent accueillir nos fans, je discute avec eux. Mais je ne remplirai pas une salle à 50%. Dans ce cas, je préfère rester à Las Vegas, c'est plus logique. » Dans le Nevada, les combats ont donc été autorisés à huis clos depuis deux semaines, ce qui a permis à l'UFC d'y enchaîner ce week-end une troisième réunion sans spectateurs. La semaine précédente, du 10 au 17 mai, la Floride avait déjà autorisé la reprise du circuit, toujours à huis clos (à Jacksonville). Alors que deux autres réunions sont prévues à Las Vegas pour les deux prochains week-ends, l'UFC déménagera ensuite à Abu Dhabi pour le mois de juillet, afin d'accueillir à nouveau des athlètes non-américains.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.