L'étonnante reconversion de Jean-Marc Mormeck

L'étonnante reconversion de Jean-Marc Mormeck©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le samedi 09 avril 2016 à 21h20

C'est un ring sur lequel on ne l'attendait pas. Jean-Marc Mormeck se reconvertit dans la politique.

L'ancien champion de boxe a été nommé par Manuel Valls le 16 mars dernier délégué interministériel chargé de l'égalité des Français d'Outre-mer, un an à peine après avoir pris sa retraite sportive.



France 3 a suivi ses premiers pas dans ce nouveau poste. "Je suis plus médiateur qu'un homme politique. Avant même que je sois nominé ou même qu'on y pense, j'allais dans les prisons", tempère le sportif. Désormais, c'est costard et réunions à répétition pour celui qui a grandi à Bobigny. Son rôle : aider le gouvernement à définir sa politique en direction des Français d'Outre-mer. Et pour cela il peut compter sur son immense popularité qui séduit jusque dans l'opposition. Car c'est le sportif engagé que les gens voient en premier. Lors d'un gala contre la drépanocytose, Valérie Pécresse ne tarissait d'éloges sur Jean-Marc Mormeck. Un champion qui est une "figure d'identification pour beaucoup de jeunes ultramarins", selon la femme de droite. La politique, c'est par l'action que le boxeur la voit et veut la vivre. Un destin pas si étonnant quand on sait que l'homme de 43 ans est président de la commission Sport et égalité des chances du Conseil représentatif des Français d'outre-mer (Crefom).

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU