L'adversaire de Joshua fait polémique

L'adversaire de Joshua fait polémique©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le jeudi 15 octobre 2020 à 21h10

Futur adversaire d'Anthony Joshua, le Bulgare Kubrat Pulev a déclenché une polémique en faisant référence à la couleur de peau du boxeur anglais.



Anthony Joshua et Kubrat Pulev devaient initialement s'affronter il y a trois ans. Mais une blessure du Bulgare avait empêché les deux hommes d'en découdre, et l'Anglais s'était finalement rabattu sur le Français Carlos Takam, qui lui avait opposé une belle résistance pendant dix rounds. Depuis, le champion olympique de 2012 a connu, à la surprise générale, sa première défaite chez les professionnels, contre Andy Ruiz Jr. en juin 2019, avant de prendre sa revanche sur l'Américain en décembre, pour récupérer ses ceintures WBA Super, IBF et WBO des lourds. Et en attendant le combat que tout le monde de la boxe attend, contre son compatriote Tyson Fury, champion du monde WBC, pour l'unification des titres, et qui devrait se dérouler l'an prochain, Joshua va d'abord devoir écarter Pulev.

"Il est plus bronzé que moi"

Programmé en juin dans la capitale anglaise, au sein du stade de Tottenham, ce duel a nouvelle fois été reporté, cette fois en raison de la pandémie de Covid-19. Mais il aura bien lieu, le 12 décembre, dans un lieu qui reste encore à déterminer, même si l'O2 Arena, où il se déroulerait à huis clos, tient la corde. Et Pulev a déjà lancé cet affrontement en conférence de presse, en faisant référence à la couleur de peau de son adversaire. "Quelles sont ses forces ? Je dirais qu'il a beaucoup de puissance, on ne peut pas le nier. Ses autres forces ? Il est plus bronzé que moi", a ainsi lâché le boxeur de 39 ans. Une sortie qui n'a pas manqué de faire polémique, et à laquelle n'a pas encore répondu Joshua, très impliqué dans la lutte contre le racisme. "Je pense que Pulev devrait s'excuser auprès de Joshua et de tous ceux qu'il a pu offenser en disant cela. Et qu'il se contente de boxer, a commenté pour talkSport le poids lourds anglais Dererck Chisora, battu par Pulev en 2016. Aujourd'hui, ce n'est pas bon de parler de couleur de peau ou de race. Il aurait pu dire ce genre de choses il y a dix ans, et personne ne l'aurait pris au sérieux. Mais ce n'est plus le cas."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.