Divers : Tony Yoka voyait Canelo vainqueur face à GGG

Divers : Tony Yoka voyait Canelo vainqueur face à GGG©Media365
A lire aussi

Antoine Bourlon, publié le dimanche 17 septembre 2017 à 17h22

Sur Twitter, le français Tony Yoka est revenu sur l'immense duel entre Golovkin et Alvarez. Pour lui, c'est le mexicain qui aurait du l'emporter.

Alors qu'il se prépare intensivement pour le deuxième combat de sa carrière professionnelle le 14 octobre prochain, Tony Yoka ne reste jamais de loin de l'actualité des rings. En marge du combat entre Gennady Golovkin et Saul Alvarez, le « combat de l'année », le Parisien n'a pas hésité à donner son avis via Twitter sur le duel entre les deux boxeurs, qui s'est soldé par un match nul. Pour lui, et contrairement à une majorité de spécialistes, c'est Saul Alvarez, alias « Canelo », qui aurait dû l'emporter. Pour le champion olympique, le Mexicain a « moins frappé, mais a été beaucoup plus précis. Ses frappes étaient plus percutantes. Comme au football, ce n'est pas parce que tu as la possession que tu gagnes. » Un match nul qui est tout de même synonyme de revanche. Un re-match attendu par tous les aficionados du noble art, et par Yoka lui même. « On ne va pas refuser ! »

 

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - Divers : Tony Yoka voyait Canelo vainqueur face à GGG
  • à partir du 10ème canelo s'accrochait à maintes fois

  • c'est simple on peut être champion olympique de boxe et ne rien connaitre de la boxe professionnelle.... ok canelo à serte réalisé de beaux coups mais c'est bien GGG qui a fait l'essentiel du combat avançant sans cesse, donnant le rythme et surtout en frappant 2 fois plus... alors comment peut on voir un match nul... c'est bien pour le business

    yoka est aussi compétent que la petite juge...