Boxe : Saul Alvarez confirme son statut

Boxe : Saul Alvarez confirme son statut©Media365

Nicolas Kohlhuber : publié le dimanche 28 février 2021 à 20h13

Saul Alvarez n'a fait qu'une bouchée d'Avni Yildirim ce samedi soir à Miami. Le boxeur mexicain confirme que toutes catégories confondues, il est certainement le meilleur boxeur du monde en activité.



Trois rounds ! Saul Alvarez n'a eu besoin que de trois rounds pour battre Avni Yildirim à Miami ce samedi. Avec ce succès, Canelo conserve ses ceintures WBA et WBC des super moyens. Il a surtout atteint la barre des 55 victoires depuis qu'il est passé professionnel en 2005. En 58 combats, le Mexicain n'a fait que deux nuls et n'a été battu qu'une fois : par Floyd Mayweather en 2013. Depuis, le natif de Guadalajara a profité d'une invincibilité de plus de sept ans pour s'affirmer comme le meilleur boxeur en activité. Dans les catégories des super moyens, des moyens et des mi-lourds où il détient des ceintures mondiales mais aussi dans le monde de la boxe en générale. Pour The Ring Magazine, Saul Alvarez est le meilleur boxeur toutes catégories confondues. Et ce n'est pas son impressionnante victoire sur Anvi Yildirim ce samedi qui risque de remettre en cause ce statut. Mis au sol à la troisième reprise, le Turc avait essuyé 67 coups en à peine neuf minutes avant de voir son camp jeter l'éponge.


Canelo a maintenant la voie libre pour tenter de marquer un peu plus l'histoire du noble art. Un combat est déjà prévu en mai face à l'invaincu Billy Joe Saunders. La ceinture WBO des super moyens sera en jeu. Si le Mexicain arrive à l'enlever, il ne lui restera plus qu'à battre Caleb Plant pour gagner la ceinture IBF et devenir le premier champion unifié de la catégorie. C'est clairement son objectif. "Personne ne l'a jamais fait. Je veux écrire l'histoire" a affirmé celui qui avait analysé son premier combat de l'année 2021 d'une manière toute aussi limpide. "Je voulais faire un grand combat et c'est ce que j'ai fait. J'avais besoin d'une victoire par KO et c'est ce que j'ai fait. L'adversaire peut être plus grand, avoir une plus longue allonge ou avoir un bon entraîneur ne change rien. Je suis venu faire mon boulot. Je suis venu pour gagner." Et le boxeur de 30 ans y est parvenu en seulement trois rounds.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.