Transferts : Un joueur viré pendant l'échauffement

Transferts : Un joueur viré pendant l'échauffement©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber : publié le samedi 02 novembre 2019 à 19h06

Toarlyn Fitzpatrick n'a pas participé au match de Jeep Elite entre Le Portel et la JL Bourg. Et pour cause, l'ailier-fort a été viré par le club nordiste durant l'échauffement. Une scène surréaliste qui a étonné les spectateurs du Chaudron mais également ses adversaires.



En difficulté depuis le début de la saison de Jeep Elite, Le Portel a décidé de réaliser quelques ajustements. C'est dans ce contexte que Toarlyn Fitzpatrick a été écarté du groupe portelois. Si la décision ressemble à tant d'autres dans une saison de basket, c'est le timing de son application qui pose problème. L'Américain a appris la rupture de son contrat quelques minutes avant le match contre Bourg-en-Bresse. Le joueur de 30 ans était alors en plein échauffement. L'ailier-fort y avait notamment harangué la foule en hurlant avant de rejoindre les vestiaires. Des vestiaires qu'il n'a pas quitté pendant que ses futurs ex-coéquipiers s'inclinaient contre le club burgien.



Son comportement est-il une réaction à cette annonce brutale où sa cause ? Difficile de le savoir alors que dans le même temps, le club confirmait sur ses réseaux sociaux le départ d'un joueur qui tournait à 3,4 points et 2,3 rebonds depuis le début de la saison. Le club a en tout cas annoncé que la décision était prise avant. Et que le joueur était même au courant depuis le milieu de la semaine d'après un communiqué publié ce samedi par le club qui pointe à la dernière place du classement. Dans tous les cas, le joueur qui découvrait le championnat de France cette saison est désormais sans contrat. Et si dans le jeu il n'a pas laissé un souvenir impérissable, sa situation semble avoir marqué Zack Wright, un des joueurs de Bourg-en-Bresse. Sur Twitter, le meneur a avoué que Toarlyn Fitzpatrick avait demandé à son staff s'il pouvait jouer.


Une histoire incroyable à tous les niveaux...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.