Pro A : Mort brutale de Forte

Pro A : Mort brutale de Forte©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le dimanche 31 décembre 2017 à 23h43

Frédéric Forte, le président du CSP Limoges, dont il avait aussi marqué l'histoire en tant que joueur dans les années 1990, est décédé dimanche soir à l'âge de 47 ans.

L'un de ses derniers tweets ressemble à une prémonition, diront certains. Une grande figure du basket s'en est allée. Frédéric Forte, président du CSP Limoges depuis 2004 et lui-même ancien joueur de basket, est brutalement décédé d'une crise cardiaque à l'âge de 47 ans, à quelques heures de fêter le réveillon, ce dimanche 31 décembre 2017. Dirigeant charismatique et grand passionné, le natif de Caen laisse derrière lui tout un basket français en deuil et inconsolable, en ce lundi 1er janvier 2018. Dans un communiqué, Jean-Pierre Siutat, président de la Fédération française de basket, a fait part de son immense tristesse : "Je suis abasourdi par la nouvelle du décès de Fred Forte. Il était courageux, entier, amoureux de son sport et fidèle à ses convictions. Mes premières pensées vont à sa famille, ses filles, ses amis et son club du Limoges CSP. Je leur transmets, au nom de la Fédération française et de l'ensemble du basket français, mes plus sincères condoléances". "The Brain" restera célèbre pour son interception décisive sur le grand Toni Kukoc en 1993, ce qui avait alors offert à son CSP et à tout le basket français leur première et unique couronne de champion d'Europe des clubs.
Cet exploit constituait également le premier sacre majeur d'un sport collectif français, peu de temps avant celui de l'Olympique de Marseille. En tant que joueur, Frédéric Forte a été champion de France en 1989, 1993 et 1994 et a connu différents clubs : Caen (1986-1988), Limoges (1988-1989), BCM Gravelines (1989-1991), Limoges (1991-1997), PSG-Racing (1997-1998), Iraklis Salonique (1998-1999), Strasbourg (1999-2003), Air Scandone Avelino (2003-2004) et Eurodia Scafati (2004-2005). En 2004, alors que son club de toujours était à l'agonie au niveau financier, Frédéric Forte avait décidé de le reprendre et de le sauver. A l'époque en Nationale 1 (3eme niveau), Limoges a, petit à petit, entamé sa remontée dans l'élite du basket français, la Pro A, et du basket européen, l'Euroligue (2014 et 2015), sous l'impulsion de son nouveau président. A la clé, deux titres consécutifs de champion de France, en 2014 et en 2015. Une première depuis 2000.
Sa mort représente donc un véritable choc pour le basket français et laissera un vide au club du CSP Limoges. Ce mardi, les joueurs limougeauds reprendront la compétition en Eurocoupe, sur le parquet de Reggio Emilia. L'émotion risque d'être immense.
 
24 commentaires - Pro A : Mort brutale de Forte
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]