Pro A : La déception strasbourgeoise

Pro A : La déception strasbourgeoise©Media365
A lire aussi

Léo Labica, publié le mercredi 15 juin 2016 à 13h05

Cette saison, la SIG a connu deux finales, celle de Pro A perdue face à l'ASVEL alors qu'elle menait 2-0 dans la série. Et celle face à Fenerbahce, où les hommes de Vincent Collet se sont inclinés. Retour sur le mal qui touche Strasbourg.

La SIG pourra nourrir beaucoup de regrets cette saison. Après la finale de l'Eurocoupe perdue face à Galatasaray dans une double confrontation, c'est la finale du championnat de France qui lui file entre les doigts. Vincent Collet pourra pestiférer tant qu'il veut sur l'arbitrage, ces finales de Pro A sont désastreuses pour les Rouge et Blanc. Alors que le titre s'offrait à eux (2-0 dans la série pour la SIG), les hommes de Vincent Collet se sont éteints. Dans l'ultime match 5 de ces finales, la SIG a compté jusqu'à 20 points de retard dans le troisième quart temps au Rhénus. Un écart trop important pour espérer s'imposer sur le fil.
4 finales d'affilées, zéro titre de Pro A
Cela fait maintenant quatre ans que Strasbourg atteint la finale du championnat de Pro A. A chaque fois, l'équipe de Collet échoue en finale. En 2013, c'est face à Nanterre que Strasbourg s'incline, puis par deux fois face au CSP (3-0 puis 3-1 dans la finale) en 2014 et 2015. Et cette année, ils n'ont jamais été aussi proches de gagner enfin ce championnat de France. Les nouvelles recrues de niveau NBA n'auront pas suffi à l'image de Rodrigue Beaubois et Mardy Collins, tous deux très bons individuellement. Mais c'est en défense que la SIG doit faire des progrès.
« Encore un championnat qui nous file entre les doigts »
Il y a beaucoup de déception dans les mots de l'ailier de l'équipe, Jérémy Leloup. « C'est encore un championnat qui nous file entre les doigts... Surtout au vu de notre saison, en Europe comme en championnat », expliquait le shooteur après la rencontre. « Cela se joue dans les trois premiers quarts-temps. On a su revenir en prenant des risques dans le dernier quart, à -20, mais tu ne peux pas défendre comme ça pendant quarante minutes. L'ASVEL a contré notre jeu offensif, on a cherché des solutions individuelles. La finale se perd aussi au match 4, quand on s'est précipité à la fin », analysait-il.

 
3 commentaires - Pro A : La déception strasbourgeoise
  • C'est bien gentil tout ce que vous dites sur Collet que vous supportez sûrement par ailleurs en EDF mais quand on parle de certaines choses il vaut mieux en connaître les vrais raisons...Il se trouve en effet que notre cher président de la SIG mr Bellion a pris la mouche par rapport à Mr Collet parce que ce dernier voulait se donner le temps de réfléchir à sa prolongation ce que le président n'a pas apprécié et suite à cela (ca date de qqs semaines) les deux hommes ne se parlaient quasiment plus...Croyez vous sincèrement qu'un tel contexte n'ai pas influé sur la sérénité du coach et des joueurs au moment de conclure ? Je pense qu'avec la saison et la campagne européenne réalisée que battre l'ASVL n'était pas un problême majeur avec des esprits apaisés...on sait que ce n'était pas le cas !!!
    Mr Collet s'est fait remercier ce jour, ce qui confirme ces propos, mais personne ne lui retirera le fait qu'il a remporté le plus de victoires depuis 4 ans le plus souvent en tête de la saison régulière sans parler de la coupe d'europe ou j'attend de voir mieux...alors on est peut-être pas champions dans le système actuel mais en saison régulière nous l'aurions été plusieurs fois de suite (aujourd'hui même le 8eme peut l'être cherchez l'erreur)

  • Mon cher Golf quand un coach arrive quatre fois en finale et la perd quatre fois j'appelle celà de l'incompétence voire même de la faute professionnelle je me permet de le juger comme toi tu te permets de me juger reli ses déclarations et regarde sa façon de faire et dit moi qu' il te prend pour une buse!!!!
    Addissias mon ami

    Regardes et analyses ses résultats avec la SIG et l'équipe de France et après on en reparle

  • je pense que Vincent Collet doit maintenant se poser deux ou trois questions: 1erement continuer a coacher
    2emement choisir entre la SIG ou l'équipe de France 3emement aller se cacher bien loin et ne plus se montrer
    pour ma part je lui conseille la 3eme version tellement il s'est cru champion vu perso le meilleur et imbu de sa petite personne il a de la chance qu'on lui permette d’être entraineur omnipotent d'un club et d'une équipe nationale pour moi il y a conflit entre les deux

    lui imbus de sa personne ??? Et bien cela se voit que tu le connait pas et que tu te permets de le juger comme ça c'est inadmissible
    tu n'y connait rien en Basket Alors oui TOI vas te cacher

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]