Limoges : Céline Forte prend officiellement la tête du CSP

Limoges : Céline Forte prend officiellement la tête du CSP©Media365

Gabriel Vanhoutte, publié le samedi 18 mai 2019 à 19h06

Ce samedi, Céline Forte est devenue présidente du conseil de surveillance du CSP Limoges à la suite d'une assemblée générale. Après des mois de grands changements, la veuve de l'ancien président Frédéric Forte va pouvoir maintenant s'atteler à la construction de son nouveau projet.

Un nouveau chapitre s'ouvre à Limoges. Ce samedi, à la suite d'une assemblée générale du CSP Limoges, Céline Forte est officiellement devenue présidente du conseil de surveillance du club limougeaud. Cette prise de fonction marque ainsi le début d'une nouvelle ère sous la direction de la veuve de l'ancien président emblématique Frédéric Forte, décédé le 31 décembre 2017. Après la rupture entre une partie du club, les supporters et l'ancienne direction, Céline Forte arrive avec l'ambition d'insuffler un nouvel élan au CSP. « Je suis satisfaite de pouvoir commencer à travailler sérieusement et sereinement. C'est un point de départ et il était temps. Maintenant, on va apporter des idées, des compétences et de l'ambition » a-t-elle assuré au terme de la réunion.

La famille Forte aux manettes

Pour l'accompagner dans sa tâche, Céline Forte a nommé Yves Martinez en tant que nouveau président du directoire. Celui-ci aura à ses côtés les deux anciens de la maison Stéphane Ostrowski et Richard Dacoury pour l'accompagner, ainsi que l'ancien joueur Claude Bolotny et l'avocat Pierre Fargeaud. Le conseil de surveillance sera quant à lui majoritairement dominé par la famille Forte. Alexandre Gabriel, frère de la nouvelle présidente, sera présent en tant que représentant de l'association Limoges CSP Elite, ainsi que sa fille Angiolina Forte en tant que représentante de Limoges CSP association. Benoît Poiraud et l'ancienne joueuse Colette Passemard compléteront enfin le conseil. Après six mois de tensions en interne, Céline Forte pourra donc désormais écrire la prochaine page de l'histoire du CSP, qui avait glané deux titres de champions de France (2014, 2015) sous l'égide de son ancien époux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.