Jeep Elite : Un joueur de Roanne disjoncte

Jeep Elite : Un joueur de Roanne disjoncte©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le dimanche 01 décembre 2019 à 16h48

La Jeep Elite se serait sans doute bien passée de cette publicité inattendue... Justin Carter, lors du match entre Roanne et Pau-Lacq-Orthez, a asséné plusieurs coups de poing qui devraient lui valoir cher.

Le match entre Roanne et Pau-Lacq-Orthez, samedi soir en Jeep Elite, a été pour le moins animé. En fin de troisième quart-temps (28eme minute), Justin Carter, star locale de la Chorale, a fait le coup de poing. Et pas qu'une fois. Ce sont deux adversaires qui ont pris, d'abord Cheikh Mbodj puis Léo Cavaliere. Si le joueur américain n'a pas touché sa cible à chaque fois, il n'a quand même pas tout loupé, notamment sur le premier crochet... Au total, trois joueurs locaux et un visiteur ont été expulsés, mais tous les regards se braquent évidemment sur Justin Carter, ancien joueur du Galatasaray (le maillot qu'il porte sur la photo).

« Je me protégeais simplement »

Sur son site, la Chorale de Roanne « déplore et condamne ces incidents graves » : « Quelles que soient les circonstances ayant entraîné la réaction de Justin Carter, le club ne peut accepter une telle attitude qui n'est pas en accord avec les valeurs du sport. La direction de la Chorale regrette d'autant plus ce comportement qu'il émane d'un joueur leader du groupe de par son expérience. Dans l'attente des sanctions à venir, les dirigeants réfléchissent aux suites à donner à cette échauffourée qui nuit fortement à l'image du club et au spectacle proposé à la halle André-Vacheresse. »



Le joueur, sur Instagram, tente de faire amende honorable : « Je veux m'excuser auprès de mon club, la Chorale de Roanne, ses dirigeants, le staff et mes coéquipiers. J'ai 32 ans, j'ai joué dans 10 pays différents et je n'avais jamais été expulsé de ma vie. Ceci n'est pas le vrai Justin Carter. Je me protégeais simplement, je suis désolé de la façon dont les choses se sont envenimées. Je veux également m'excuser auprès de la LNB, Pau-Orthez, Mbodj et ma famille pour ma réaction. Je vous promets que ça n'arrivera plus jamais. » Il se pourrait bien que ça n'arrive plus de la saison en Jeep Elite, puisque sa période de suspension promet d'être très lourde.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.