Jeep Elite : Strasbourg se sépare de Vincent Collet

Jeep Elite : Strasbourg se sépare de Vincent Collet©Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 26 janvier 2020 à 00h03

Alors que Strasbourg a enchaîné une dixième défaite de suite toutes compétitions confondues, le club alsacien a pris la décision de mettre un terme aux fonctions de Vincent Collet.

La défaite face à Orléans ce samedi était celle de trop pour Vincent Collet. Alors que Strasbourg s'est incliné pour la dixième fois de suite toutes compétitions confondues, Martial Bellon et les dirigeants du club alsacien se sont entretenus avec le sélectionneur de l'équipe de France et, afin de relancer la SIG en vue de la deuxième moitié de saison, ont pris la décision de mettre un terme à ses fonctions à la tête du club afin de le remplacer avec effet immédiat et jusqu'à nouvel ordre par son adjoint finlandais Lassi Tuovi. Ce dernier pourra compter sur Nebojsa Bogavac comme adjoint à la tête du club alsacien, qui végète à la 11eme place de Jeep Elite et est déjà éliminé de la Ligue des Champions.


Bellon : « Une décision difficile et douloureuse à prendre »

Entraîneur de Strasbourg depuis neuf ans, Vincent Collet va donc quitter le banc de la SIG sur une série négative rarement vue. Cette décision de se séparer de l'actuel patron des Bleus médaillés de bronze lors de la dernière Coupe du Monde est un crève-cœur pour Martial Bellon, président du club strasbourgeois. « Je suis empreint d'une grande tristesse aujourd'hui. J'aurais aimé que cette discussion avec Vincent n'ait jamais eu lieu. Cette décision a été difficile et douloureuse à prendre après neuf années de collaboration fructueuse, a confié ce dernier dans un communiqué. Depuis plusieurs semaines, nous avons laissé à Vincent la possibilité de redresser la barre, conformément aux valeurs du club. Je suis soulagé que cet échange ait été très digne et que Vincent ait compris que cette décision était devenue inéluctable. » Mais, en forme d'avertissement, Martial Bellon met face à leurs responsabilités les joueurs. « Le départ de Vincent est la conséquence des mauvais résultats mais pas l'unique cause, tonne le dirigeant dans ce communiqué. Les joueurs ne sont pas exempts de tout reproche. Je les verrai dès dimanche après-midi pour leur faire prendre conscience de la situation. » La SIG doit se relever et toute l'équipe va devoir tirer dans le même sens.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.