Jeep Elite : Roxana Maracineanu répond au SOS de Tony Parker

Jeep Elite : Roxana Maracineanu répond au SOS de Tony Parker©Media365

Guillaume Issner, publié le samedi 07 novembre 2020 à 16h30

Inquiet pour la santé financière du basketball français, Tony Parker a demandé de l'aide auprès du gouvernement. La ministre déléguée aux sports, Roxana Maracineanu, lui a répondu.



Le confinement contraint le basketball français à jouer à huis clos pendant un mois, comme les autres sports professionnels de l'Hexagone. Favorable aux matchs sans spectateurs, Tony Parker espère malgré tout que le huis clos sur un mois ne sera pas prolongé, au risque de voir mourir le basketball français. Le président de l'ASVEL est inquiet à propos de la santé financière du sport au ballon orange, il a lancé un SOS au gouvernement. « Si ça dure plus longtemps, on va mourir ! Les clubs vont mourir. On ne peut pas jouer à huis clos toute une saison, c'est impossible. Il faut que le gouvernement nous aide », a-t-il annoncé via le quotidien L'Équipe. En visite à Pau à l'occasion de la Coupe du Monde de canoë-kayak, la ministre déléguée aux sports, Roxana Maracineanu, lui a répondu dans les colonnes du quotidien régional La République des Pyrénées.

« Aucun sport ne sera oublié »

« Nous avons déjà apporté cette réponse avec les 110 millions d'euros que nous allons apporter à tous les sports collectifs, et contrairement à ce qu'il dit dans l'article aussi au basketball, au handball et au volleyball, pas seulement au football et au rugby. Il y aura une répartition faite entre les sports en tenant compte de leur dépendance à la billetterie et de leur situation financière. Tout ça sera étudié au cas par cas. Les derniers arbitrages sont en cours au niveau de la Commission Européenne pour avoir l'autorisation de distribuer ces fonds », a-t-elle lancé. Dans sa volonté de rassurer les acteurs du sport professionnel, Roxana Maracineanu a rappelé la promesse du gouvernement. « Encore une fois je l'affirme, aucun sport ne sera oublié. Dès lors qu'il y a une limitation de la jauge, de manière rétroactive, ces organisations seront aidées par rapport au manque de billetterie. » Ce discours peut rassurer Tony Parker et bien d'autres, qui craignent de ne pas se relever du deuxième confinement mis en place pour enrayer la pandémie de coronavirus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.