Jeep Elite : Le coup de gueule de Parker

Jeep Elite : Le coup de gueule de Parker©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le samedi 22 mai 2021 à 11h17

Dans les colonnes de L'Equipe, le président de l'ASVEL Tony Parker pousse un coup de gueule contre les capitaines des clubs de Jeep Elite, qui ont écrit à la Ligue pour demander de supprimer le Final Eight de fin de saison.


Au moment du deuxième confinement, fin octobre 2020, les clubs de Jeep Elite, qui espéraient un retour rapide des supporters dans les salles, ont décidé de mettre la saison sur pause et de ne disputer que quelques matchs par mois. Un énorme retard a donc été pris, et la Ligue, voyant que le public ne reviendrait pas de suite (800 personnes sont autorisées dans les salles seulement depuis ce mercredi) a décidé fin février de prolonger la saison régulière jusqu'au 15 juin et de remplacer les play-offs par un Final Eight disputé sur trois jours du 25 au 27 juin, sans les internationaux retenus pour préparer les Jeux Olympiques. Mais ce vendredi, les 18 capitaines de Jeep Elite ont envoyé un courrier à la LNB pour lui demander d'annuler le Final Eight et de décerner le titre de champion à l'issue des 34 journées de la saison régulière. "Le calendrier actuel nous impose un rythme intense qui rend très difficile la préservation de notre intégrité physique et mentale". Et cette lettre n'a pas du tout été comprise par le président de l'ASVEL (son capitaine Charles Kahudi l'a pourtant signée), Tony Parker, qui n'a pas mâché ses mots dans les colonnes de L'Equipe.

Parker : "Si tu veux toucher ton salaire, tu joues"

"Pour moi, terminer sur la saison régulière ce n'est pas la formule ni le fonctionnement du basket tout simplement. Nous, ce sont les play-offs. C'est ce qui fait vivre le basket, c'est la vraie identité du basket. Toute l'année, on n'a rien fait, il faut dire les choses. On n'a pas joué. Entre les droits télé que l'on essaie d'obtenir, le fait qu'à partir du 15 juin tu pourras avoir 5000 personnes dans les salles, ce serait génial de faire un événement pour terminer la saison en beauté. (...) L'année dernière, pas un seul de mes joueurs n'a voulu faire un effort (financier). Ils ont tous dit : "Je veux 100% de mon salaire!". Bah, si tu veux toucher ton salaire, tu joues. (...) Quand tu voies que les joueurs NBA ont fait 72 matchs (en cinq mois, ndlr). Nous, on s'est reposés, on a joué de novembre à février un ou deux matchs par mois et après, on veut même pas jouer. Franchement, c'est une blague ! Par contre, quand on va les voir pour baisser le salaire, là il n'y a plus personne", a pesté le quadruple champion NBA. La LNB doit décider d'ici la fin du mois si elle maintient ou non le Final Eight. A ce jour, Monaco est leader de Jeep Elite avec 19 victoires en 23 matchs, devant Dijon (22 victoires en 27 matchs) et l'ASVEL (19 victoires en 25 matchs). Seul Boulazac, qui n'a gagné que 4 matchs sur 26, est assuré de ne pas disputer le Final Eight.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.