Jeep Elite : L'ASVEL au finish, Dijon euphorique

Jeep Elite : L'ASVEL au finish, Dijon euphorique©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le samedi 25 mai 2019 à 22h31

La suite des matchs 1 des quarts de finale de Jeep Elite, ce samedi, a vu l'ASVEL et Dijon prendre les devants eux aussi dans la série. Le premier de la saison régulière s'est imposé dans la douleur à domicile contre Le Mans (73-67). La JDA, de son côté, a atomisé Strasbourg (94-62) en Bourgogne.

Quinze jours après la victoire de l'ASVEL aux dépens du Mans en finale de la Coupe de France, les Villeurbannais ont encore pris le meilleur (73-67) face au champion de France en titre, ce samedi dans le match 1 entre les deux équipes en quarts de finale de Jeep Elite. Avant qu'Adrien Payne (15 points, 7 rebonds, 2 contres, 2 interceptions, 18 d'évaluation) ne sonne la révolte pour le premier de la saison régulière, en fin de troisième quart-temps, les protégés de Tony Parker n'ont pourtant pas fait les fiers, malmenés qu'ils ont longtemps été à l'Astroballe face à des Sarthois pourtant privés de leur meilleur marqueur Cameron Clark. Une absence qui n'a pas empêché le MSB et Kendrick Ray (22 points) de faire la course en tête à plusieurs reprises, avant que Payne, peut-être inspiré par la présence des championnes de France féminines dans les tribunes, n'assomme presque à lui seul ses adversaires, en inscrivant 6 des 10 points (10-1) passés par les locaux aux Manceaux en fin de match pour permettre à l'ASVEL de repasser devant et de ne plus jamais lâché le lead aux joueurs d'Eric Bartecheky, également tombés sur un Miro Bilan intransigeant (17 points à 7 sur 10 aux tirs, 3 rebonds, 16 d'évaluation).



Le récital de Dijon

Si la victoire de l'ASVEL face au Mans a mis longtemps à se dessiner, Dijon, lui, n'a pas eu besoin de patienter beaucoup pour laisser son adversaire de ces quarts de finale Strasbourg (94-62) loin dans son rétroviseur. Encore au contact (21-19) à l'issue d'un premier quart-temps accroché (le seul dans cette partie aux allures ensuite de promenade de santé pour la JDA), la SIG a ensuite perdu pied face à des Bourguignons portés par le MVP de la saison David Holston (15 points, 6 passes) et son coéquipier Axel Julien, véritable poison pour les joueurs de Vincent Collet pendant toute la soirée (14 points, 7 passes, 6 rebonds, 3 interceptions). Le coup de grâce pour les Strasbourgeois est intervenu juste avant la pause (42-29), avec un 14-0 encaissé face à des Dijonnais qui allaient rapidement compter 20 points d'avance au retour des vestiaires. Trois minutes plus tard, l'écart passait à 30 points en faveur d'Abdoulaye Loum (11 points, 5 rebonds) et ses partenaires, bourreaux de joueurs alsaciens la tête complètement à l'envers en dépit des efforts d'Ali Traoré (16 points, 5 rebonds) pour éviter la déculottée qui se profilait. L'international français n'y a rien fait, et, comme en janvier dernier, la SIG a encore subi une humiliation contre Dijon. Une gifle qui devrait encore se faire sentir, lundi pour le match retour en Alsace.

JEEP ELITE / PLAY-OFFS
Quarts de finale
ASVEL (1) - Le Mans (8) : 1-0
Match 1 :ASVEL - Le Mans : 73-67
Match 2 : Le Mans - ASVEL le lundi 27 mai à 20h00
Match 3 (si nécessaire) : ASVEL - Le Mans le mercredi 29 mai à 20h00

Dijon (3) - Strasbourg (6) : 1-0
Match 1 :Dijon - Strasbourg : 94-62
Match 2 : Strasbourg - Dijon le lundi 27 mai à 20h00
Match 3 (si nécessaire) : Dijon - Strasbourg le mercredi 29 mai à 20h00

Vos réactions doivent respecter nos CGU.