Jeep Elite (J22) : Première défaite de la saison à domicile pour l'ASVEL

Jeep Elite (J22) : Première défaite de la saison à domicile pour l'ASVEL©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 09 février 2020 à 18h02

Après deux revers à l'extérieur, c'est cette fois à l'Astroballe que les joueurs de l'ASVEL ont chuté à l'issue de leur duel en clôture de la 22eme journée de Jeep Elite face à Boulogne-Levallois.

Un mois après son revers à Monaco, l'ASVEL a concédé ce dimanche sa troisième défaite de la saison en Jeep Elite. Mais, après s'être incliné au Mans et en Principauté, c'est cette fois sur son parquet de l'Astroballe que le champion de France en titre a mordu la poussière face à Boulogne-Levallois. Après un chassé-croisé en début de match, les coéquipiers d'Adreian Payne (15 points) et Tonye Jekiri (12 points) ont créé le premier écart significatif avec six points d'avance à deux minutes de la fin du premier quart-temps. Un écart, maintenu à l'issue des dix premières minutes de jeu, qui a ensuite fluctué entre une et six longueurs avant que les Metropolitans ne parviennent à égaliser avec deux minutes encore à jouer avant le retour aux vestiaires. David Lighty (6 points, 8 rebonds) puis un lancer franc de Jordan Taylor (4 points) ont permis à l'ASVEL de reprendre trois points d'avance, effacés par Bastien Pinault (3 points) avant que David Michineau (20 points) ne permette à Boulogne-Levallois de retrouver le vestiaire avec deux points d'avance.

Michineau et Gray ont fait céder l'ASVEL

Zvezdan Mitrovic a sans doute dû remobiliser ses joueurs à la mi-temps... mais les mots du technicien monténégrin n'ont pas eu le résultat attendu. Car, si l'ASVEL a rapidement égalisé, c'est un 7-0 pour les Metropolitans qui a suivi. Une série qui a donné le ton du troisième quart-temps, durant lequel les joueurs de Frédéric Fauthoux ont eu jusqu'à douze points d'avance. Poussés par leur public, les Villeurbannais ont timidement réagi pour entamer le dernier quart-temps avec un retard limité à cinq longueurs. Néanmoins, les Rhodaniens ne sont jamais allés au bout de leur idée et n'ont jamais été en mesure de revenir à hauteur de Franciliens qui ont flairé le bon coup. Emmenés par un duo composé de David Michineau et de Rob Gray (22 points), les Metropolitans n'ont jamais lâché, même quand l'ASVEL est revenu à quatre longueurs avec cinq minutes encore à jouer. L'occasion était belle et les joueurs de Boulogne-Levallois ont su la saisir pour s'imposer de dix longueurs (69-79). Un résultat qui permet à Monaco de reprendre la tête du classement alors que Boulogne-Levallois efface son revers à Orléans et reste à trois victoires du podium.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.