Jeep Elite (J2) : Un match menacé par un arrêté municipal

Jeep Elite (J2) : Un match menacé par un arrêté municipal©Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 27 septembre 2020 à 13h00

Pour montrer son désaccord avec le protocole sanitaire de la LNB qui n'a pas permis à Lasan Kromah de participer au premier match de Cholet, le maire de la ville entend empêcher la tenue de la prochaine rencontre du club par arrêté municipal.

Le match entre Cholet et Chalon-sur-Saône aura-t-il lieu ce mardi ? Gilles Bourdouleix, maire de Cholet, a annoncé son intention d'empêcher par l'intermédiaire d'un arrêté municipal la tenue de la rencontre comptant pour la 2eme journée de la saison régulière de Jeep Elite. L'édile entend agir de la sorte pour protester contre le protocole sanitaire de la Ligue Nationale de basketball qui n'a pas permis à Lasan Kromah de prendre part à la rencontre du club du Maine-et-Loire ce samedi à Orléans. Touché par le coronavirus en juillet dernier, l'ailier choletais a vu son test de dépistage, organisé ce lundi en raison des symptômes développés par l'ailier-fort Kyvon Davenport, qui ne concernaient finalement qu'une gastro-entérite, donner un résultat positif le concernant.


Bourdouleix : « Leur protocole est très c... »

Face au résultat de ce test, un deuxième a été pratiqué ce jeudi dont le résultat s'est avéré négatif. Dans un premier temps, la LNB a autorisé Lasan Kromah à prendre part au match face à Orléans avant de faire machine arrière. Un changement de posture qui a visiblement irrité Gilles Bourdouleix qui a confirmé via son compte officiel Twitter avoir pris un arrêté municipal interdisant la tenue du match entre Cholet et Chalon-sur-Saône ce mardi, assurant : « Soit il est positif et on est face à un cluster, soit il est négatif et ce refus est absurde ! ». Le maire de Cholet a ensuite précisé sa pensée dans un entretien accordé au quotidien Ouest-France. « Ils respectent leur protocole ? Eh bien leur protocole est très c... Je ne vois pas pourquoi Lasan Kromah ne joue pas à Orléans. Il a été testé négatif jeudi par des médecins, rappelle l'édile dans cet entretien. C'est la Ligue qui décide qu'il est positif. S'il l'est, alors il a pu contaminer ses coéquipiers, et il y a risque de cluster. Il faut avoir alors le courage de ne pas faire jouer le match de mardi. » La LNB n'a pas encore pris position face à cette situation mais, en l'état, il semble peu probable que le match puisse avoir lieu dans trois jours.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.