Jeep Elite (J11) : Boulogne-Levallois renoue avec la victoire, Monaco s'impose d'un rien, l'ASVEL a assuré

Jeep Elite (J11) : Boulogne-Levallois renoue avec la victoire, Monaco s'impose d'un rien, l'ASVEL a assuré©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le vendredi 12 février 2021 à 23h27

Défait à l'occasion de ses deux derniers matchs en Jeep Elite, Boulogne-Levallois a disposé du Portel et reprend sa marche en avant. Monaco, en déplacement à Orléans, signe un court succès et reste leader. L'ASVEL, pour sa part, a dominé difficilement Limoges.

Boulogne-Levallois ne s'enfonce pas dans la sinistrose. Battus par Roanne et Strasbourg lors de leurs deux dernières sorties en Jeep Elite, les Metropolitans ont pleinement mis à profit leur déplacement au Portel pour retrouver des couleurs. Une rencontre que les coéquipiers de David Michineau (20 points, 6 passes) ont bien démarré avec un avantage de dix longueurs après quatre minutes de jeu. Les Portelois ont tenté de réagir mais, jusqu'à la mi-temps, l'avance des Franciliens n'a cessé d'enfler avec 17 points d'avance au moment de retrouver le vestiaire. Toutefois, les coéquipiers de Mehdy Ngouama (18 points) et Mikyle McIntosh (16 points) ont commencé à trouver des solutions durant un troisième quart-temps qu'ils ont dominé pour revenir à dix longueurs. Un avertissement que les Metropolitans ont bien compris, resserrant nettement le jeu dans les dix dernières minutes du match. L'écart entre les deux formations n'est jamais redescendu sous les dix longueurs, Boulogne-Levallois comptant jusqu'à 17 longueurs d'avance au cœur de ce dernier quart-temps. Au final, les Mets s'imposent de treize points (73-86), leur neuvième succès cette saison en treize matchs disputés, et remontent au quatrième rang. Pour Le Portel, ce deuxième revers de suite voit le club nordiste équilibrer son bilan à cinq victoires pour cinq défaites, insuffisant pour prendre place dans le Top 8.

Monaco évite l'accident de parcours à Orléans

Pour leur premier match de championnat depuis la fin du mois de janvier, les joueurs de Monaco sont passés tout près d'une défaite sur le parquet d'Orléans. Après une très bonne entame des joueurs du Loiret, la « Roca Team » a resserré les boulons pour prendre trois points d'avance à l'issue du premier quart-temps. Mais les coéquipiers de Malela Mutuale (15 points) n'ont pas relâché la pression sur les Monégasques qui ont été menés au score pendant l'essentiel du deuxième quart-temps, démarré par un 7-0 orléanais. Menés à la mi-temps, les joueurs de Zvezdan Mitrovic ont patiemment fait leur retard durant le troisième quart-temps pour aborder les dix dernières minutes avec une marge infime, trois petits points, sur l'OLB. Les coéquipiers de Rob Gray (22 points) et Mathias Lessort (21 points, 12 rebonds) ont cravaché à l'entame du dernier quart-temps pour prendre neuf points d'avance à un peu moins de huit minutes du buzzer. Mais la décision n'était pas faite et les Orléanais l'ont confirmé avec un retour au tableau d'affichage pour passer devant à 49 secondes du terme de la rencontre grâce à des lancers francs de Darius Johnson-Odom (12 points). Les deux équipes se sont rendu coup pour coup mais c'est Monaco, grâce à JJ O'Brien (5 points) à six secondes du buzzer, qui s'impose d'un point (85-86) et reste leader de Jeep Elite quand Orléans reste en deuxième moitié de classement.

L'ASVEL se reprend face à Limoges

Battus il y a quasiment un mois par Chalon-sur-Saône, les joueurs de l'ASVEL ont renoué avec la Jeep Elite dans une affiche face à Limoges. Mais, sur leur parquet de l'Astroballe, les Villeurbannais ont connu bien des difficultés pour sortir vainqueur de ce duel. Car ce sont bien les joueurs du CSP qui ont pris la main en début de match, concluant le premier quart-temps sur un 12-4 pour prendre cinq longueurs d'avance. Un avantage que les coéquipiers de Jerry Boutsiele (26 points) ont su conserver tout au long du deuxième quart-temps mais l'ASVEL est restée au contact, ne comptant qu'un point de retard à la mi-temps. Le discours de TJ Parker dans le vestiaire a remobilisé les Rhodaniens. Emmené par Moustapha Fall (19 points, 11 rebonds), qui a fait oublier un David Lighty en petite forme (9 points), le club villeurbannais a repris le contrôle du match menant au score pendant l'essentiel du troisième quart-temps et même conclu par une accélération avec un 10-2. Les Limougeauds ont alors senti que leur chance était passée. Les dix dernières minutes ont vu l'ASVEL capitaliser sur leur avantage pour prendre jusqu'à quinze points d'avance. Une fin de match au petit trot a permis à Limoges de revenir à sept points mais trop tardivement. Les Villeurbannais s'imposent de neuf longueurs (84-75) et remontent au cinquième rang du classement quand Limoges pointe à la huitième place.

BASKET - JEEP ELITE / 11EME JOURNEE
Samedi 19 décembre 2020
Strasbourg - Pau-Lacq-Orthez : 94-71

Vendredi 12 février 2021
Le Portel - Boulogne-Levallois : 73-86
Orléans - Monaco : 85-86
ASVEL - Limoges : 84-75

Reportés à une date ultérieure
Châlons-Reims - Roanne
Bourg-en-Bresse - Chalon-sur-Saône
Boulazac - Cholet
Nanterre - Gravelines-Dunkerque
Le Mans - Dijon

Vos réactions doivent respecter nos CGU.