Florent Piétrus : " Un énorme coup de projecteur sur notre championnat "

Florent Piétrus : " Un énorme coup de projecteur sur notre championnat "©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le mercredi 05 octobre 2022 à 10h31

Désormais retraité, Florent Piétrus (41 ans, 230 sélections en équipe de France) évoque pour notre site son avenir, mais aussi le phénomène Victor Wembanyama, et un autre joueur encore plus jeune, son fils Illan, qui joue à Strasbourg.


Florent Piétrus, c'est officiel, vous avez arrêté votre carrière, après deux saisons à Metz en Nationale 2 ?
Oui, je suis retraité. Le basket, c'est vraiment définitivement terminé pour moi. Maintenant, je me dirige vers un poste de directeur sportif, dans un club de Betclic Elite ou de Pro B.

Vous avez déjà des pistes ?
Oui et non. Pour l'instant, il n'y a rien de concret, mais j'espère que ça va se concrétiser rapidement. Affaire à suivre.

Quel regard portez-vous sur cette saison de Betclic Elite ? Cela va encore se jouer entre l'ASVEL et Monaco ?
Oui, ce sont deux équipes d'Euroligue. Quand on voit le budget de Monaco à 20 millions d'euros et celui de l'ASVEL à 15 millions, ça laisse rêveur. Ça va être compliqué pour les autres clubs. Mais avoir deux équipes estampillées Euroligue rend aussi le championnat attractif.

Une troisième équipe pourrait-elle se mêler à la lutte ?
Ça a toujours été un championnat très homogène. Je pense que ça peut se bagarrer avec Strasbourg ou Paris. Mais il ne faut pas négliger le fait de jouer deux compétitions en même temps, ça peut affaiblir l'ASVEL et Monaco.

L'attraction de cette saison sera Victor Wembanyama, que pensez-vous de lui ?
C'est un phénomène. On a de la chance d'avoir un joueur comme ça en France et il faut vraiment en profiter pour un an. C'est un joueur hors-normes et bourré de talent. C'est une très bonne chose d'avoir un énorme coup de projecteur sur le championnat français.

Piétrus : "L'âge ne compte pas"

Il a tout pour réussir en NBA ?
Il a le talent, le potentiel est là. A lui d'écrire son histoire, de conforter la place de n°1 de la Draft qu'on lui annonce. Je lui souhaite de très bonnes choses là-bas. Son exhibition à Las Vegas peut lui permettre de se placer en très bonne position pour le premier choix, même s'il y a encore toute une saison à faire. Il est bien parti, il a déjà fait deux, trois bons matchs de championnat.

Un mot sur votre fils Illan (17 ans), qui a joué six matchs avec Strasbourg l'an passé ?
Le but cette saison, c'est qu'il engrange de l'expérience, des minutes. Il travaille très dur pour ça. Je n'ai pas de doutes pour lui, je sais qu'il a le talent, l'envie, la détermination et la motivation de grappiller des minutes.

Il est encore très jeune...
Oui, peut-être que les coachs français mettent des barrières, mais dans les autres pays ils n'ont pas peur de lancer des jeunes. S'il le mérite et qu'il travaille dur pour rentrer, je ne vois pas pourquoi on ne le mettrait pas sur le terrain, que ce soit lui ou quelqu'un d'autre. L'âge ne compte pas. S'il peut donner quelques minutes à une équipe, il ne faut pas s'en priver. Je ne parle pas que pour mon fils, mais des jeunes en général. Moi, ça me fait c*** de voir nos jeunes joueurs partir à l'étranger pour avoir quelques minutes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.