Elite : Un supporter de Roanne condamné pour racisme

Elite : Un supporter de Roanne condamné pour racisme©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber : publié le mercredi 29 juillet 2020 à 14h45

Accusé d'injures racistes en novembre dernier, un supporter de Roanne (Jeep Elite) a été condamné par la justice. Il va devoir payer une amende à l'issue de ce procès inédit dans l'histoire du basket français.

Un procès rare et peut-être même inédit dans l'histoire du basket français a eu lieu ce mardi à Roanne. Un homme accusé d'injures racistes a été reconnu coupable par la justice. Au tribunal correctionnel, le quinquagénaire a été condamné à 1 550 euros d'amendes dont 250 euros de dommages et intérêts et 500 euros de frais de justice à la LICRA, qui s'était constituée partie civile. La Chorale de Roanne, club supporté par l'accusé, s'était aussi portée partie civile. Le pensionnaire de Jeep Elite qui plaidait un préjudice d'image a été débouté. Un appel est possible dans un délai de dix jours.

"Le jugement doit être public et la honte publique"

Les faits remontaient au 5 novembre dernier. A la Halle Vacheresse, Roanne recevait Boulazac en seizièmes de finale de la Coupe de France. Après avoir battu Montbrison et Antibes, la Chorale était éliminée dans un match tendu jusqu'au bout 82-83. Durant cette rencontre, un supporter a tenu des propos racistes envers les arbitres de la rencontre. Identifié, il a été poursuivi en justice pour injure publique par parole en raison de l'origine, l'ethnie, la race ou la religion. Il risquait jusqu'à un an de prison et 45 000 euros d'amende. L'homme qui n'avait aucun antécédent judiciaire a avoué une pulsion sportive pour expliquer ses propos. Malgré ses regrets et ses excuses, il a été condamné dans un procès qui avait été repoussé deux fois. "On voulait que vous soyez là. Le jugement doit être public et la honte publique" a annoncé le Président du tribunal dans des propos rapportés par France Bleu Loire pour expliquer un des deux reports, quand l'accusé était absent. Ce procès va faire date dans le basket professionnel français, en espérant qu'il soit le premier et le dernier d'une telle ampleur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.