Elite (J23) : Si l'ASVEL se saborde, Le Mans ne lâche pas

Elite (J23) : Si l'ASVEL se saborde, Le Mans ne lâche pas©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le samedi 17 mars 2018 à 22h05

Alors que l'ASVEL est tombé à Dijon, Le Mans est revenu sur Monaco quand Limoges a vécu un petit miracle.

Distancé par Monaco, vainqueur d’Antibes ce vendredi, Le Mans n’avait pas le droit à l’erreur à l’occasion de la réception du dernier de l’Elite, Hyères-Toulon. Mais les hommes d’Eric Bartecheky ont eu peur pendant près de la moitié du match devant un public d’Antarès parfois médusé. Car, si le MSB a parfaitement entamé la rencontre en prenant jusqu’à onze longueurs d’avance dans le premier quart-temps, ce sont les Varois qui ont ensuite fait la meilleure impression jusqu’au retour aux vestiaires, où ils n’avaient qu’un seul point de retard. Les Manceaux ont haussé le ton en début de troisième quart-temps avec deux séries à 6-0 pour retrouver onze longueurs d’avance, écart maintenu à dix minutes du terme de la rencontre et géré dans le dernier quart-temps pour une victoire moins large qu’attendu au vu de l’écart au classement (92-80). Le Mans revient donc à une victoire de Monaco quand Hyères-Toulon se rapproche de la Pro B.

Limoges s’en sort très bien, l’ASVEL perd gros

Du cauchemar au presque-rêve, tel est l’ascenseur émotionnel que les supporters du CSP Limoges ont connu face à Cholet. Menés de 16 longueurs après un premier quart-temps cataclysmique avec seulement neuf points inscrits, les Limougeauds ont réussi leur course-poursuite pour repasser fugacement devant en fin de troisième quart-temps avant de remporter le combat dans les dix dernières minutes (67-60). Un succès qui leur permet de revenir à hauteur de Bourg-en-Bresse et de mettre un peu plus de pression sur Nanterre avant son déplacement à Strasbourg ce dimanche en clôture de la 23eme journée. Mais la mauvaise affaire de la soirée revient à l’ASVEL à l’occasion de son déplacement à Dijon. Devant au score pendant plus de la moitié de la rencontre, les Rhodaniens ont craqué dans le money time pour s’incliner de trois points (92-89) et chuter à une 12eme place bien loin de leurs ambitions initiales. De son côté, la JDA conforte sa place dans le Top 8 et peut continuer de viser les play-offs. Le dernier match de la soirée a vu Chalon-sur-Saône s’imposer à domicile face à Châlons-Reims (91-77) et se rapprocher à une victoire de sa victime du soir au classement.

Gravelines-Dunkerque revient sur Levallois

La belle remontée de Levallois s’arrête là. Le club francilien, qui restait sur trois victoires de suite en Elite, a été contraint de céder sur son propre parquet à l’occasion de la réception de Gravelines-Dunkerque. Tout s’est joué dans les dix dernières minutes car, pendant 30 minutes, les coéquipiers de Travis Leslie (13 points) et Boris Diaw (7 points, 7 rebonds) ont fait le plus souvent la course en tête mais sans jamais « tuer » le match en creusant un écart impossible à rattraper. Un 13-0 en entrée du quatrième et dernier quart-temps a fait la différence pour les coéquipiers de Chris Johnson (23 points) et Fernando Raposo (11 rebonds). Les Metropolitans ont tenté de répondre mais un 10-2 en fin de match a scellé le sort de la rencontre (76-88). Avec ce court mais précieux succès, Gravelines-Dunkerque reste en lice pour les play-offs en revenant à hauteur de son adversaire du soir.

BASKET – ELITE / 23EME JOURNÉE

Vendredi 16 mars 2018

Le Portel – Boulazac : 87-62

Antibes – Monaco : 76-85

Pau-Lacq-Orthez – Bourg-en-Bresse : 93-82

Samedi 17 mars 2018

Levallois – Gravelines-Dunkerque : 76-88

Le Mans – Hyères-Toulon : 92-80

Chalon-sur-Saône – Chalôns-Reims : 91-77

Limoges – Cholet : 67-60

Dijon – ASVEL : 92-89

Dimanche 18 mars 2018

18h30 : Strasbourg – Nanterre

Vos réactions doivent respecter nos CGU.