Elite (J23) : Monaco et Dijon restent en tête, l'ASVEL chute

Elite (J23) :  Monaco et Dijon restent en tête, l'ASVEL chute©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le mardi 11 février 2020 à 22h07

Monaco et Dijon se sont imposés respectivement contre Châlons-Reims et Pau-Lacq-Orthez lors de la 23eme journée de Jeep Elite, et sont donc tous les deux en tête, car l'ASVEL a chuté à Chalon après prolongation.

Vingtième victoire de la saison pour Monaco et Dijon ! La Roca Team s'est imposée 88-74 contre Châlons-Reims (14eme) lors de la 23eme journée de Jeep Elite et occupe la tête du championnat à égalité avec Dijon, car l'ASVEL, le troisième co-leader jusqu'à ce début de journée, est tombée à Chalon-sur-Saône (12eme). Les Champenois ont donné du fil à retordre aux hommes de Sasa Obradovic. A la mi-temps, le score était en effet de 43-43, et Monaco ne menait que de quatre points à l'entrée du dernier quart. Mais les vice-champions de France en entamé ce dernier quart par un 14-0, et ont pu s'imposer sans trembler. Norris Cole termine notamment avec 17 points et 4 passes, alors qu'un seul Rémois a dépassé les 10 points (16pts et 6rbds pour Dominique Archie). Dijon, de son côté, a eu beaucoup moins de mal à s'imposer sur le parquet de Pau-Lacq-Orthez (11eme). Les Dijonnais ont mené à la fin de chaque quart-temps (30-42, mt), augmentant leur avance au fur et à mesure de la partie, dans le sillage de Rasheed Sulaimon, auteur de 18 points (15pts pour Dentmon côté palois).

L'ASVEL s'écroule, Boulogne-Levallois s'offre Strasbourg

L'ASVEL n'est pas parvenue à suivre le rythme de ses deux acolytes, puisqu'elle a subi sa deuxième défaite d'affilée en championnat, contre Chalon. L'Elan s'est imposé 99-96 après prolongation contre le champion de France et se donne un grand bol d'air, avec désormais deux victoires d'avance sur la zone rouge. Mais l'ASVEL pourra nourrir de gros regrets, car elle a mené pendant l'immense majorité du match : 54-43 à la mi-temps, 74-61 à la fin du troisième quart et encore 87-82 à 23 secondes de la fin du temps réglementaire ! Mais Sean Armand (23pts, meilleur marqueur du match) a mis ses deux lancers-francs, avant que Mickaël Gelabale ne crucifie son ancienne équipe en arrachant la prolongation sur un tir longue distance (87-87) à six secondes du buzzer. Une prolongation que l'ASVEL a bien entamé, avant d'encaisser un 6-0, puis repasser devant, avant d'encaisser les quatre derniers points de la partie. Les 18 points et 8 rebonds de Livio Jean-Charles n'ont servi à rien pour les champions de France. Victorieuse à Limoges après une terrible série de défaites, la SIG (10eme) est retombée ce mardi, sur le parquet de Boulogne-Levallois (4eme). Les joueurs des Hauts-de-Seine l'ont emporté 97-89, mais ont souffert face aux Alsaciens, qui menaient 56-50 à la mi-temps, avant de craquer après la pause (47-33 en deuxième mi-temps). Briante Weber s'est montré excellent, avec 25 points au compteur, alors que les 28 points de Gabe York n'ont pas suffi à Strasbourg, qui compte désormais deux victoires de retard sur la 8eme place et deux d'avance sur la zone de relégation.

Bourg s'est fait peur, Piétrus régale

Bourg-en-Bresse occupe la cinquième place, après sa victoire 74-72 sur Cholet, qui avait le même bilan au coup d'envoi de la partie, au terme d'une rencontre riche en suspense (41-40, mt). Pourtant, à 3'36 de la fin, Bourg menait 73-63 et pensait s'imposer tranquillement, mais Cholet a enchaîné avec un 9-0 pour revenir à -1 à 1'25 de la fin. Aucun panier n'a été marqué pendant plusieurs dizaines de secondes, avant que Vafessa Fofana ne commette une faute sur Zachery Peacock à quatre secondes du buzzer, et le MVP 2018 a offert la victoire à la JL Bourg en réussissant l'un de ses deux lancers-francs. Après quatre victoires de suite, Nanterre (7eme) est tombé, sur le parquet d'Orléans, 13eme (79-78). Le promu, qui avait bien débuté le match, est passé complètement à côté du troisième quart (10-24), avant de rendre la monnaie de leur pièce aux Nanterriens dans le dernier (23-13) et s'imposer sur le fil, grâce à son vétéran Florent Piétrus, auteur d'un panier à 3 points décisif à cinq secondes de la fin (79-77). Devin Olliver a quant à lui manqué le lancer-franc qui aurait permis d'arracher la prolongation.

Bonne opération pour Boulazac

Dans un match du ventre mou, entre Limoges (8eme) et Le Mans (9eme), le CSP s'est tranquillement imposé 78-55 en menant de bout en bout, avec 17 points de Hugo Invernizzi et Brian Conklin. Enfin, dans l'autre match de la peur de cette 23eme journée, Boulazac a largement dominé Roanne 96-77 et sort donc de la zone rouge grâce à son panier-average par rapport à la Chorale. Les joueurs du Périgord ont fait la différence dans le deuxième quart, remporté 31-15, et ont ensuite gardé leur avance sans trembler (18pts pour Johnny Berhanemeskel côté Boulazac, 16pts pour Marcquise Reed côté Roanne). Place désormais à deux semaines et demie de trêve en Jeep Elite, avec la Leaders Cup et les éliminatoires de l'Euro 2021 au programme.

JEEP ELITE / 23EME JOURNEE
Lundi 10 février 2020
Le Portel - Gravelines-Dunkerque : 80-61

Mardi 11 février 2020
Monaco - Châlons-Reims : 88-74
Pau-Lacq-Orthez - Dijon : 64-81
Boulazac - Roanne : 96-77
Orléans - Nanterre : 79-78
Limoges - Le Mans : 78-25
Bourg-en-Bresse - Cholet : 74-72
Chalon-sur-Saône - ASVEL : 99-96 ap
Boulogne-Levallois - Strasbourg : 97-89

Vos réactions doivent respecter nos CGU.