Boulogne-Levallois : La Draft NBA au centre de la saison de Victor Wembanyama

Boulogne-Levallois : La Draft NBA au centre de la saison de Victor Wembanyama©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mardi 20 septembre 2022 à 21h15

Passé cet été de l'ASVEL à Boulogne-Levallois, Victor Wembanyama a confié avoir voulu se mettre dans les meilleures conditions afin d'aborder la Draft NBA, lors de laquelle il pourrait être le choix numéro 1.



Victor Wembanyama ne tourne pas autour du pot. Après une seule saison à l'ASVEL, le joueur de 18 ans a décidé de revenir en région parisienne sous les couleurs de Boulogne-Levallois. Présent ce mardi à l'occasion du « media day » organisé par la Ligue Nationale de basketball (LNB) à quelques jours du début de la saison de Betclic Elite, le natif du Chesnay a justifié son choix par un « environnement agréable, protecteur » que les Metropolitans lui ont proposé afin de préparer au mieux son grand objectif : être numéro 1 de la prochaine Draft NBA. « C'est le choix d'une certaine sécurité et d'une assurance avant de faire le grand saut », a-t-il ajouté dans des propos recueillis par RMC Sport. Abordant cette saison « avec appétit » mais également l'« envie de profiter de cette dernière année en France » avant une carrière qu'il projette sur quasiment deux décennies dans la ligue nord-américaine, Victor Wembanyama assume « l'impression d'avoir un statut un peu différent » en raison d'un départ programmé vers la NBA.

Wembanyama : « Le but est de m'améliorer chaque année »

Le jeune ailier fort ne le cache pas, il entend continuer sa progression sous les ordres de Vincent Collet. « Je reste concentré et le but est de m'améliorer chaque année, a-t-il confié. Je veux continuer sur cette lancée. Mais les grosses échéances arrivent, le régime va monter. » Alors que l'ASVEL doit mener de front Betclic Elite et Euroligue, les Metropolitans n'auront que le championnat de France à disputer. Ce qui est tout sauf un problème pour Victor Wembanyama. « C'est vraiment le format idéal. Je n'ai pas besoin de prendre de risque à jouer plus. Pour le développement, il n'y a pas mieux, a affirmé le joueur de 18 ans. Je vais pouvoir faire ce que j'avais fait par le passé mais que je n'avais plus le temps de faire ces derniers temps. C'est-à-dire du travail individuel, avec différents coachs, de la musculation. » Aux yeux du Francilien, cette saison doit lui permettre de « consolider une éventuelle place de premier pour la draft » au lieu de « prendre 15kg et de prendre des risques ». Un rendez-vous avec la NBA qui passera par un passage réussi à Boulogne-Levallois.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.