Betclic Elite (J11) : Limoges fait chuter l'ASVEL

Betclic Elite (J11) : Limoges fait chuter l'ASVEL©panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 03 décembre 2022 à 22h25

Pour la septième fois en huit matchs toutes compétitions confondues, l'ASVEL s'est inclinée lors d'un déplacement à Limoges lors de la 11eme journée de Betclic Elite (82-71).



La victoire face à Pau-Lacq-Orthez était un trompe-l'œil. Après avoir concédé face à Monaco en Euroligue une sixième défaite en sept matchs toutes compétitions confondues, l'ASVEL n'a pas saisi l'occasion de relever la tête. En déplacement à Limoges ce samedi dans le cadre de la 11eme journée de Betclic Elite, les joueurs de T.J. Parker se sont inclinés au terme d'un match qui a vu Beaublanc exulter. Une rencontre que les Rhodaniens ont bien démarré, faisant la course en tête pendant l'essentiel du premier quart-temps mais sans prendre plus de quatre points d'avance. Une situation qui a permis aux Limougeauds de prendre l'ascendant mais pas plus de quelques secondes. En effet, ce sont les coéquipiers de Nando de Colo (15 points) qui ont viré en tête de trois longueurs au terme des dix premières minutes. Un ascendant que l'ASVEL a conforté grâce à une entame de deuxième quart-temps tonitruante. Grâce à un 15-0, le club villeurbannais a mis la tête des joueurs du CSP sous l'eau.

L'ASVEL a fini par craquer

Toutefois, ces derniers ont su reprendre leurs esprits, ne concédant que huit points dans la deuxième partie de la période contre 19 marqués. Le résultat a été un écart passant de 18 à seulement sept unités au moment de retrouver les vestiaires. Touchés mais pas coulés par ce retour, les protégés du président Tony Parker ont haussé le ton au retour sur le parquet, retrouvant une différence de dix points... avant d'encaisser un 10-0 qui a permis au CSP de revenir à hauteur. L'écart a alors joué au yo-yo jusqu'à l'entame du quatrième quart-temps, atteinte avec une avance de huit points pour l'ASVEL. Dix dernières minutes qui ont vu le club rhodanien comme exploser en vol après avoir été bloqué à huit points en dix minutes. En effet, les coéquipiers de Bryce Jones (28 points) et Nicolas Lang (20 points, 5 rebonds) ont fait vivre un enfer à leurs adversaires dans un Beaublanc surchauffé. Infligeant un 13-0 à l'ASVEL, le CSP est allé chercher une troisième victoire de suite en championnat (82-71). Le club rhodanien, qui concède une deuxième défaite en trois journées, recule au septième rang et confirme qu'une crise de résultats est en cours.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.