Betclic Elite (Finales) : Troisième titre consécutif pour l'ASVEL au bout du suspense face à Monaco

Betclic Elite (Finales) : Troisième titre consécutif pour l'ASVEL au bout du suspense face à Monaco©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 25 juin 2022 à 23h00

Au terme d'une prolongation irrespirable dans un Match 5 sous tension, l'ASVEL l'emporte face à Monaco (84-82 ap) et remporte la Betclic Elite pour la troisième fois consécutive.



Après l'ASVEL en 1955, 1956 et 1957 puis le CSP Limoges en 1988, 1989 et 1990, il y aura désormais l'ASVEL 2019, 2021 et 2022 ! Après avoir égalisé à deux victoires partout sur le parquet de Monaco ce mercredi, les joueurs de T.J. Parker ont su se sortir du piège tendu par une « Roca Team » qui n'a jamais rien lâché au terme d'un Match 5 qui sera allé au bout du suspense, dans une prolongation disputée dans une Astroballe électrique. Un épilogue de la saison, neuvième confrontation entre les deux formations toutes compétitions confondues, qui a tout d'abord ressemblé aux Matchs 2 et 4 de cette série, copieusement dominés par les Villeurbannais. Sous l'impulsion d'un Marcos Knight (8 points) qui n'a pas eu besoin de beaucoup de temps pour se chauffer, l'ASVEL a marché sur Monaco, menant de quatorze longueurs au bout d'un peu plus de cinq minutes. Toutefois, alors que l'écart a atteint son maximum de 17 unités, les joueurs de Sasa Obradovic ont commencé à montrer des signes de réveil. Grâce notamment à Paris Lee (8 points) et Donatas Motiejunas (11 points), la « Roca Team » s'est rapprochée de la barre des dix points de retard en toute fin de premier quart-temps. Un effort que les joueurs de la Principauté ont poursuivi dès l'entame du deuxième quart-temps avec Dwayne Bacon (14 points, 8 rebonds) qui s'en est donné à cœur-joie pour ramener Monaco à cinq petits points avec un peu moins de deux minutes à jouer avant la pause.

James a totalement relancé Monaco

Au jeu des lancers francs, l'ASVEL a pu rallier son vestiaire avec une marge de dix points. Mais, au retour sur le parquet de l'Astroballe, c'est la « Roca Team » qui a trouvé toujours plus de solutions dans la défense villeurbannaise, notamment avec Jerry Boutsiele (9 points) qui a ramené l'ASM à trois petits points cinq minutes après la reprise du jeu. La menace est devenue plus précise pour les supporters rhodaniens quand, à 42 secondes de la fin du troisième quart-temps, Alpha Diallo (14 points, 6 rebonds) a remis Monaco à hauteur de l'ASVEL pour la première fois depuis la deuxième minute de la rencontre. Un dernier lancer franc de David Lighty (9 points) a toutefois permis aux Rhodaniens d'aborder les dix dernières minutes avec une petite longueur d'avance. C'est alors que Mike James (16 points, 10 rebonds) est sorti de sa boîte. Alors que son équipe était à la peine sur les tirs primés, l'Américain en a aligné deux de suite pour permettre à la « Roca Team » de passer devant au score pour la toute première fois de ce Match 5 ! En effet, après un lancer franc précoce de Youssoupha Fall (14 points, 5 rebonds) pour l'ASVEL, Monaco a infligé un 8-0 en moins de 80 secondes et pris la main. Un avantage qui a tenu bon pendant quasiment tout ce dernier quart-temps. Mais, poussés par leur public, les joueurs de l'ASVEL n'ont rien lâché et, sur la dernière possession villeurbanaise, Elie Okobo (20 points, 7 rebonds, 9 passes) a égalisé et provoqué la faute de Mike James.


Howard, artisan du titre de l'ASVEL

Le meneur de l'ASVEL a alors eu la balle de match mais a tremblé sur son lancer franc, envoyant les deux équipes en prolongation. Cinq minutes supplémentaires durant lesquelles le club rhodanien a pu compter sur un grand William Howard (15 points, 9 rebonds). Lançant les hostilités par un tir à trois points, il a permis à son équipe de faire la course en tête. Toutefois, Dwayne Bacon et Mike James ont su ramener Monaco, qui a pris une longueur d'avance avec une minute encore à jouer dans cette fin de match irrespirable. Après un nouveau tir à trois points qui a redonné la main à l'ASVEL, William Howard a sorti un contre venu de nulle-part alors que Paris Lee était seul face au cercle et aurait permis à l'ASM de reprendre la main. Après avoir provoqué la cinquième faute de Mike James, Elie Okobo a une nouvelle fois tremblé sur la ligne des lancers francs, n'en marquant qu'un seul et offrant une balle de match à la « Roca Team » avec une poignée de secondes à jouer. Une dernière offensive vendangée par Dwayne Bacon qui offre une victoire à l'arraché pour l'ASVEL (84-82 ap). Le club du président Tony Parker remporte ainsi son 21eme titre de champion de France, le troisième de suite. Monaco, de son côté, échoue pour la quatrième fois en finale après 1950, 2018 et 2019. Une finale à suspense qui vient conclure en beauté une saison indécise jusqu'au bout !



BASKET - BETCLIC ELITE / FINALES
Du 15 au 25 juin 2022

ASVEL (1) - MONACO (2) : 3-2 gt;gt;gt; L'ASVEL SACREE CHAMPIONNE DE FRANCE
Match 1 - ASVEL - Monaco : 74-82
Match 2 -ASVEL - Monaco : 91-54
Match 3 -Monaco - ASVEL : 83-80
Match 4 - Monaco - ASVEL : 68-85
Match 5 -ASVEL - Monaco : 84-82 (ap)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.