Betclic Elite : ASVEL-Monaco, la finale choc

Betclic Elite : ASVEL-Monaco, la finale choc©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 15 juin 2022 à 14h26

Comme en 2019, l'ASVEL et Monaco s'affrontent à partir de mercredi dans une finale du championnat France entre les deux meilleures équipes de Betclic Elite.



Une logique presque implacable. Après avoir terminé aux deux premières places de la saison régulière, l'ASVEL et Monaco s'affrontent à partir de mercredi soir (20h30) en finale des play-offs de la Betclic Elite. Tout simplement "la meilleure finale qu'il puisse y avoir" pour l'arrière villeurbannais Paul Lacombe, alors que, côté monégasque, Yakuba Ouattara s'attend à une nouvelle "belle bataille" entre "les deux têtes d'affiche du championnat de France", qui entretiennent "une grosse rivalité". Lors de cette saison régulière 2021-2022, le club du Rocher avait remporté la première manche en décembre à domicile (84-82), avant que les Rhodaniens ne prennent leur revanche en février à l'Astroballe (87-79), qui accueillera les deux premières rencontres de cette finale.

Mais est-ce avantage de recevoir pour les deux premiers matchs, dans la chaleur étouffante de l'Astroballe ? "On va commencer par jouer demain et nous verrons", a évacué TJ Parker. Mais pour l'entraîneur de l'ASVEL, frère cadet du propriétaire Tony Parker, c'est leur adversaire qui bénéficie d'un certain avantage, car "Monaco a eu des déplacements plus faciles que les nôtres", puisqu'ils voyageaient via des vols privés. Il n'en reste pas moins que les Monégasques, qui ont échoué aux portes du Final Four de l'Euroligue, arrivent éreintés après avoir dû batailler contre Strasbourg et Pau, alors que l'ASVEL, hormis une frayeur d'entrée face à Cholet, ont depuis enchaîné cinq succès consécutifs. Et ils compteront sur Mike James, l'homme des grands rendez-vous, pour enfin gagner le premier titre de l'histoire du club. Ils en avaient eu l'opportunité en 2019, mais ce sont les Villeurbannais qui l'avaient emporté pour glaner un 20e sacre record.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.