Basket - Pro A - Strasbourg : Labeyrie s'en sort avec du sursis

Basket - Pro A - Strasbourg : Labeyrie s'en sort avec du sursis©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le vendredi 24 novembre 2017 à 17h40

Convoqué devant la Commission Juridique et de Discipline de la LNB pour un mauvais geste à l'attention de supporters de Nanterre le 30 octobre dernier, l'intérieur de Strasbourg Louis Labeyrie ne sera finalement pas suspendu. L'entraîneur de Levallois Frédéric Fauthoux et celui de Dijon Laurent Legname s'en sortent eux aussi avec du sursis.

Pas de suspension pour Louis Labeyrie (25 ans, 2,08 m). Passé jeudi devant la Commission Juridique et de Discipline de la LNB pour un mauvais geste en direction des supporters de Nanterre (« Actes, gestes ou paroles contraires à la discipline du jeu et/ou relevant d'un comportement antisportif perpétrés sur et/ou autour de l'aire de jeu, avant, pendant ou après une rencontre officielle ou toute activité organisée par la LNB. ») le 30 octobre dernier, l'intérieur strasbourgeois s'en sort avec une amende ferme de 1 500 euros, assortie d'un match de suspension avec du sursis. Eux aussi convoqués pour avoir critiqué la Ligue pour l'un et l'arbitrage pour l'autre (« Manquement à la morale sportive portant atteinte à l'image ou à la réputation du Basket-ball, de ses instances ou de ses membres. »), l'entraîneur de Dijon Laurent Legname et le coach de Levallois Frédéric Fauthoux ne manqueront pas non plus de match. Le premier a écopé d'une amende ferme de 2 000 euros assortie d'un match de suspension avec sursis, quand le second, en plus d'un match de suspension avec sursis, devra exécuter un travail d'intérêt général (TIG).

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Basket - Pro A - Strasbourg : Labeyrie s'en sort avec du sursis
  • les amendes sont plus lucratives que les suspensions