ASVEL : Taylor, deuxième recrue du club

ASVEL : Taylor, deuxième recrue du club©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mardi 02 juillet 2019 à 09h20

Jordan Taylor (29 ans, 1,85 m) s'est engagé pour une saison en faveur de l'ASVEL, a annoncé le champion de France ce mardi après la signature du meneur américain. L'ex-Limougeaud constitue la deuxième recrue du club présidé par Tony Parker, après le renfort de l'international français Edwin Jackson.

Après Edwin Jackson, Jordan Taylor (29 ans, 1,85 m). L'ASVEL, qui avait ouvert son recrutement avec l'arrivée de l'international français et ancien joueur du club, officialisée le 13 juin dernier, a fait du meneur américain son deuxième renfort pour cette saison prochaine qui sera notamment marquée par le grand retour des Villeurbannais en Euroligue. La brillante et probante saison de Taylor du côté de Limoges, lors de l'exercice qui s'est ponctué tout récemment sur le sacre de l'ASVEL, n'a pas échappé à Tony Parker et ses équipes, qui ont décidé de miser sur ce poste 1 qui tournait au CSP à 12,2 points, 7 passes et une évaluation de 15,8 de moyenne en 26,7 minutes de temps par match. « Convaincu par sa capacité à encadrer de jeunes joueurs, et par une trajectoire qui aurait déjà du le conduire dans la plus prestigieuse des compétitions européennes, Tony Parker a décidé de faire appel à Jordan Taylor pour mener le défi du retour d'un club français en Euroligue », explique le communiqué du club rhodanien, décrivant l'Américain passé par de nombreux clubs européens durant sa carrière comme un meneur « doté de grandes qualités des deux côtés du terrain » et dont « l'expérience et la science du jeu peuvent s'avérer des atouts précieux ».


Et maintenant Antoine Diot ?

Un bagage que Taylor, qui s'est engagé pour une saison, a bâti au fil de ses nombreuses expériences, d'abord à la Wisconsin University, puis sous les couleurs de la Virtus Roma, avec qui il avait atteint la finale du championnat d'Italie, de l'Alba Berlin, avec en point d'orgue la victoire en Coupe d'Allemagne, du club israélien de l'Hapoel Holon (où il a évolué à deux reprises) ou encore de Galatasaray, son dernier club avant de mettre le cap sur Limoges, en novembre 2018. L'ASVEL ne cache pas qu'elle compte notamment sur l'apport de Taylor pour aider son grand espoir Théo Maledon (18 ans) à passer encore un cap, sachant qu'un troisième « spécialiste du poste » épaulera les deux hommes à la mène. Un troisième meneur qui pourrait être Antoine Diot. A en croire la presse locale et notamment le média Lyon Capitale, l'international français de 30 ans champion d'Europe avec les Bleus en 2013 et qui vient de quitter Valence après quatre ans passés en Espagne figurerait sur les tablettes de cette ASVEL visiblement prête à se donner les moyens de ses (grandes) ambitions.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.