ASVEL : Okobo revit loin de la NBA

ASVEL : Okobo revit loin de la NBA©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le jeudi 04 novembre 2021 à 19h20

Arrivé cet été à l'ASVEL, Elie Okobo revit après plusieurs saisons compliquées en NBA. Désormais, le meneur français espère confirmer, avant de pourquoi pas retenter sa chance aux Etats-Unis.



Alors que l'ASVEL grandit d'année en année, le club français permet également aux Français de se relancer. Ainsi, après Guerschon Yabusele (désormais au Real Madrid), c'est Elie Okobo qui semble pleinement profiter de l'exposition du club de Tony Parker pour se refaire une santé. En effet, après un passage mitigé en NBA du côté des Phoenix Suns, le meneur brille à nouveau cette saison en Betclic Elite et en Euroligue. « Je suis revenu pour pouvoir me relancer, mais aussi reprendre du plaisir sur les terrains. Cela faisait des mois, des années que j'étais blessé, c'était frustrant. Ici, à Lyon, j'ai choisi une zone de confort : on est France, la famille n'est pas loin, et l'ASVEL est une grosse équipe qui veut faire quelque chose en Euroligue. C'est une grosse compétition. Ça ne m'aurait pas intéressé de revenir jouer uniquement en Championnat », a notamment expliqué l'intéressé dans un entretien accordé à L'Equipe.

Okobo n'oublie pas la NBA, mais...

Un retour en Europe pour le moment réussi pour lui, actuellement meilleur marqueur de la prestigieuse compétition européenne (20 points, à 55,2 % à trois points). Désireux de confirmer, ce dernier n'a d'ailleurs pas encore fait une croix sur son rêve américain. « Un retour en NBA ? Ce serait un accomplissement, oui, de retrouver les États-Unis. Et d'y réussir. Quand ? Je ne sais pas. Je veux être prêt. Si on me propose demain d'être sur le banc en concurrence avec un rookie, c'est non, a également confié Okobo. Ici j'ai un rôle, on gagne, je fais partie des leaders et je joue contre les meilleurs européens. Quelle que soit ma situation, je souhaite en tirer le positif. Je suis un compétiteur, j'ai une grande confiance en moi, et je veux être tout là-haut pour affronter les meilleurs. Je travaille dur pour ça. » Auteur de 35 points contre le Panathinaïkos, le Français sera forcément attendu ce jeudi soir contre l'Unics Kazan (21h00).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.