ASVEL : Feu vert pour l'Arena !

ASVEL : Feu vert pour l'Arena !©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le mercredi 16 décembre 2020 à 11h02

Le conseil de la Métropole de Lyon a voté en faveur de la construction d'une Arena à côté du Groupama Stadium, qui pourra notamment accueillir des matchs de l'ASVEL en Euroligue.


Soulagement pour Tony Parker ! Le président de l'ASVEL a vu le conseil de la Métropole de Lyon approuver mardi le projet de construction d'une Arena à côté du Groupama Stadium où évolue le club de football de l'Olympique Lyonnais, à Décines. Le vote n'a pas forcément fait l'unanimité puisque selon Le Progrès, « sur les 146 élus présents ou représentés, 3 n'ont pas pris part au vote, 104 ont voté pour, 27 se sont abstenus et 12 ont voté contre. » C'est notamment au sein du groupe écologiste que les disparités ont été les plus importantes, avec 31 votes pour, 20 absentions et 4 votes contre. Mais au final, les élus ont bien voté en faveur du « lancement de la procédure de modification du plan local d'urbanisme (Plu) pour permettre la construction de l'enceinte. »

Livraison prévue dans trois ans

Cette salle de 16 000 places, prévue pour la fin de l'année 2023 et dont le coût est estimé à 100 millions d'euros, accueillera des spectacles, mais aussi des matchs de l'ASVEL en Euroligue. L'Arena permettra en effet au club présidé par Tony Parker de répondre aux critères de l'Euroligue pour obtenir une licence permanente dans la plus grande compétition européenne (l'ASVEL n'est pour le moment assurée d'y être que jusqu'à la fin de cette saison). Mais le club continuera à jouer à l'Astroballe de Villeurbanne, sa salle historique, en Jeep Elite. L'Arena aura une emprise au sol de 14 500 mètres carrés pour une hauteur maximale de 34 mètres. Elle pourra accueillir jusqu'à 16 000 personnes sur quatre niveaux. 80 à 120 manifestations seront programmées chaque année, en majorité des concerts. OL Groupe, actionnaire de l'ASVEL à 31,67%, précise que le projet Arena sera intégralement financé par OL Groupe, sans recours à des fonds publics. La métropole de Lyon a dû voter ce mardi puisque le terrain à l'origine était destiné à accueillir des usines ou bâtiments industriels, mais elle ne financera pas ce projet.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.