Utah : Blessé pour la première fois au genou droit, Gobert pourrait ne pas rejouer avant 2018

Utah : Blessé pour la première fois au genou droit, Gobert pourrait ne pas rejouer avant 2018©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le lundi 13 novembre 2017 à 09h15

Le Jazz n'avait pas besoin de ça. Déjà bien mal embarqué cette saison avec davantage de défaites que de victoires au bout de treize matchs (6 victoires, 7 défaites), Utah a en plus appris dimanche soir que Rudy Gobert (25 ans, 2,16 m), son meilleur joueur depuis le départ de Gordon Hayward à Boston, serait absent pendant un mois et demi dans le pire des cas.

Le pivot français s'était blessé au genou droit face à Miami vendredi soir à domicile et l'IRM qu'il a passé ce week-end a révélé qu'il souffrait d'une contusion osseuse qui l'obligera à rester à l'arrêt entre quatre et six semaines. L'international français, qui tournait depuis la reprise de la NBA en octobre dernier, à 13,9 points, 9,9 rebonds, 1,4 passe et 2,5 contres en 33 minutes de jeu par match en moyenne (dix rencontres disputées), pourrait donc patienter jusqu'en 2018 avant de retrouver les parquets. Voilà qui n'a pas dû vraiment calmer le natif de Saint-Quentin, furieux après la partie de vendredi contre Dion Walters (25 ans, 1,93 m), venu heurter le genou droit de Gobert en... plongeant entre ses jambes pour dévier du bout de la main un ballon qui semblait pourtant perdu, l'arrière du Heat fauchant dans sa course le Français, balayé comme un jeu de quilles.

Après-coup, le pivot du Jazz avait accusé Walters de s'être prêté à « un sale geste ». Ce dont le responsable de la blessure de Gobert s'est immédiatement défendu. « Je n'ai jamais été un sale joueur. J'ai plongé pour récupérer le ballon. Dites-lui d'arrêter de se prendre la tête. C'est juste comme ça. Je ne savais même pas que c'était lui. Je voulais le ballon, j'ai fait une action de basket (...) Je n'ai jamais été un sale joueur. S'il pensait que c'était un sale geste, il n'avait qu'à venir me voir comme un homme, me le demander, et je lui aurais répondu la même chose. » Mais peut-être qu'à ce moment-là, celui qui postule plus que jamais cette saison au trophée de meilleur défenseur de la ligue et aspire à disputer son premier All Star Game avait déjà l'esprit tourné vers cette blessure qui va provoquer un sacré coup d'arrêt dans sa saison. Quelle tuile !


Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU