Saison régulière : Golden State prend le meilleur sur San Antonio, Davis mène New Orleans à la victoire

Saison régulière : Golden State prend le meilleur sur San Antonio, Davis mène New Orleans à la victoire©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 11 février 2018 à 06h52

A domicile, les Spurs ont subi la loi des Warriors quand Anthony Davis a été le leader des New Orleans Pelicans dans leur succès en prolongation face aux Brooklyn Nets.

Le match de la nuit : Spurs-WarriorsC’était l’affiche au sommet dans la Conférence Ouest ! Sur le parquet de l’Oracle Arena, les Golden State Warriors ont mis un quart-temps et demi à se lancer dans leur match face aux San Antonio Spurs. Sans Tony Parker et avec un Joffrey Lauvergne très discret (2 points en 7 minutes), les Texans ont fait la course en tête dès le début du match avec un avantage qui est allé jusqu’à 12 longueurs. Mais, une fois Klay Thompson (25 points) et compagnie sortis de leur période de rodage, le match n’a plus du tout été le même. Si Kyle Anderson et LaMarcus Aldridge ont fait illusion (20 points chacun), les Warriors ont pris le contrôle du match pour creuser petit à petit l’écart dans la deuxième moitié du match, avec jusqu’à 21 points d’avance pour une deuxième victoire de suite (122-105). Goûter de nouveau à la défaite ne fait pas les affaires des Spurs, qui voient une irrésistible équipe de Houston creuser l’écart dans la course à la deuxième place.

Le MVP de la nuit : Anthony DavisIl a fallu pas moins de deux prolongations pour permettre aux Brooklyn Nets et aux New Orleans Pelicans de se départager. Un match à rallonge copieusement dominé pendant une demi-heure par les joueurs de Louisiane, avec jusqu’à 28 points d’avance, qui a profité à Anthony Davis. Ce dernier a signé un énorme double-double avec 44 points et 17 rebonds. Cela n’a pas empêché les Nets, avec 28 unités pour Allen Crabbe, de revenir en fin de match pour arracher une prolongation inespérée au milieu du troisième quart-temps, faire la course en tête dans la première prolongation avant de sombrer dans la deuxième pour une défaite de dix longueurs (128-138). Un match au cours duquel Rajon Rondo a également signé un triple-double (25 points, 10 rebonds et 12 passes). Une victoire qui fait du bien aux Pelicans dans la course aux play-offs quand Brooklyn reste en cale sèche avec une cinquième défaite de suite.

Le flop de la nuit : les Los Angeles ClippersSi la victoire des Pelicans est une bonne affaire, c’est aussi parce que les Los Angeles Clippers sont tombés sur le parquet de Philadelphia 76ers déchaînés et qui signent un troisième succès de rang. Malgré 23 points de Lou Williams, les Clippers ont cédé face à la puissance de Joel Embiid, auteur d’un double-double (29 points, 16 rebonds). S’ils ont fait illusion durant le premier quart-temps, prenant même les commandes du match à plusieurs reprises, les Clippers sont ensuite rapidement rentrés dans le rang avec un écart qui a dépassé le cap des 15 points autour de la mi-temps pour s’établir à l’issue de la rencontre à 14 longueurs (112-98). Une défaite qui fait retomber la franchise californienne de l’autre côté de la ligne de flottaison à l’Ouest quand, à l’Est, les 76ers voient leur avantage sur Detroit être conforté.

Le Français de la nuit : Evan FournierSeul joueur tricolore en forme dans cette nuit NBA, Evan Fournier n’a pourtant pas été d’un grand secours pour l’Orlando Magic. En effet, malgré les 20 points de son arrière français, la franchise floridienne est tombée sur son parquet face aux Milwaukee Bucks, qui renouent avec la victoire et restent dans l’aspiration des Cleveland Cavaliers à la quatrième place de la Conférence Est. Un match qui a été très indécis avec le Magic devant mais sans prendre plus de dix points d’avance avant la mi-temps puis des Bucks qui ont su accélérer à l’orée du dernier quart-temps pour valider leur succès de sept points (104-111) à l’issue des 48 minutes de jeu.

La décla de la nuit« J’ai essayé d’agir pour aider notre équipe. J’y suis allé pour jouer le ballon. J’ai été surpris mais ils ont pris la décision qu’ils ont prise et il faut vivre avec le résultat. » A moins de trois minutes du terme de la rencontre entre Chicago et Washington, Bobby Portis a tenté de stopper le contre de Tomas Satoransky mais son geste a dépassé son intention et le joueur des Wizards a fini au sol, l’arcade sourcilière droite ouverte. Un geste plus maladroit que méchant qui a valu au joueur des Bulls une exclusion du match pour faute flagrante. Scott Brooks, l’entraîneur des Wizards est du même avis que Bobby Portis : « Il a essayé d’empêcher le dunk mais c’est une de ces choses... C’est une action dangereuse ».

Le Top 10 de la nuitA venir...

BASKET - NBA / SAISON REGULIERE

Samedi 10 février 2018

Brooklyn Nets – New Orleans Pelicans : 128-138 (ap)

> Alexis Ajinça (NOP) n’a pas joué

Orlando Magic – Milwaukee Bucks : 104-111

> Evan Fournier (ORL) : 20 points à 8/15 aux tirs (dont 2/5 à trois points) et 2/2 aux lancers

francs, 2 rebonds 1 passe, 1 contre, 3 pertes de balle et 1 faute en 29 minutes

Philadelphia 76ers – Los Angeles Clippers : 112-98

> Timothé Luwawu-Cabarrot (PHI) n’a pas joué

Chicago Bulls – Washington Wizards : 90-101

> Ian Mahinmi (WAS) : 0 points, 1 rebond et 2 fautes en 5 minutes

Dallas Mavericks – Los Angeles Lakers : 130-123

Golden State Warriors – San Antonio Spurs : 122-105

> Joffrey Lauvergne (SAS) : 2 points (à 1/3 aux tirs), 3 rebonds, 2 passes, 1 perte de balle et 1 faute en 7 minutes

> Tony Parker (SAS) n'a pas joué

Phoenix Suns – Denver Nuggets : 113-123

>>>Toute l'actualité de la NBA en cliquant ici

>>>Les classements en cliquant ici

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU