Nike attaque Kawhi Leonard en justice

Nike attaque Kawhi Leonard en justice©Panoramic, Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber, publié le vendredi 19 juillet 2019 à 09h17

Kawhi Leonard, le MVP des dernières Finales NBA, est mêlé à une affaire judiciaire avec Nike, son ancien équipementier. Après avoir porté plainte contre la marque à la virgule, le nouveau joueur des Los Angeles Clippers est désormais attaqué en justice.

Après avoir lutté pendant toute la saison pour permettre aux Toronto Raptors de gagner un premier titre NBA, Kawhi Leonard est impliqué dans une bataille judiciaire. En juin, le joueur qui a signé pour les Los Angeles Clippers cet été, avait porté plainte contre Nike . Ce jeudi, la marque à la virgule a contre-attaqué en attaquant devant les tribunaux le MVP des dernières Finales NBA pour infraction aux droits d'auteur, rupture abusive de contrat et fraude, dévoile TMZ. Pas forcément une bonne idée quand on connaît les facultés défensives du joueur de 28 ans.



Toute cette affaire tourne autour d'un logo. Celui qui représente le joueur dans les collections de Nike mais qui sert aussi de photo de profil au joueur sur Twitter. On y voit une main et dans un second niveau de lecture, les initiales K et L du joueur ainsi que le chiffre de 2, celui qu'il porte sur son maillot. Le joueur né en Californie et l'entreprise basée dans l'Oregon se disputent la paternité du logo. Croquis à l'appui, Kawhi Leonard annonce l'avoir proposé à son équipementier quand Nike, qui l'a amélioré, a déposé les droits sans l'accord de l'intéressé qui est passé chez New Balance depuis. La marque américaine souhaite que l'action en justice entamée par l'un des meilleurs basketteurs au monde soit rejetée et qu'il lui soit interdit d'utiliser le logo connu sous le nom de "The Klaw". De son côté, Kawhi Leonard espère l'emporter pour pouvoir continuer à utiliser ce logo et le mettre à la disposition de son équipe et de ses sponsors.



A la justice de trancher qui a le droit d'utiliser le symbole créé par l'un mais amélioré et popularisé par l'autre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.