NBA - Utah : Les joueurs du Jazz ont du mal à se remettre de leur atterrissage d'urgence

NBA - Utah : Les joueurs du Jazz ont du mal à se remettre de leur atterrissage d'urgence©Media365

Marie Mahé, Media365 : publié le jeudi 01 avril 2021 à 15h40

Après leur victoire chez les Memphis Grizzlies (107-111), les joueurs du Utah Jazz ont accepté de revenir sur l'atterrissage d'urgence qu'ils ont vécu.



Le Utah Jazz n'est pas passé loin d'un terrible drame. Dans la nuit de mardi à mercredi, l'avion de la franchise NBA avait dû faire demi-tour et effectuer un atterrissage d'urgence, après avoir heurté un groupe d'oiseaux. Cet incident avait entraîné l'incendie puis l'arrêt total de l'un des moteurs. Depuis, les joueurs ont disputé une nouvelle rencontre, dans la nuit de mercredi à jeudi, dans le cadre de la saison régulière de NBA, du côté de Memphis, contre les Grizzlies, pour une victoire finale (107-111). Malgré ce succès, cela n'a pas empêché certains éléments de l'effectif d'être encore traumatisés par cet épisode. A l'issue de cette rencontre, à laquelle n'a d'ailleurs pas participé Donovan Mitchell pour des « raisons personnelles », certains d'entre eux ont accepté de revenir dessus.

Conley : « On avait l'impression que l'avion se brisait en plein vol »

Dans des propos relayés par Basket USA, Jordan Clarkson a déclaré : « Nous en sommes arrivés à un point où nous étions tous dans l'avion en train de nous dire : « Ça pourrait vraiment être la fin ». Je veux dire, c'était une situation folle. Je comprends parfaitement pourquoi Donovan n'est pas venu. » De son côté, Mike Conley a également commenté cet épisode : « Pendant 10 ou 15 minutes, je pense que nous nous sommes tous demandé si nous allions être ici aujourd'hui. C'est dire à quel point la situation était grave pour nous. Je ne peux pas parler pour tout le monde, mais je sais que les gars essayaient d'envoyer des messages à leur famille juste au cas où. C'était ce genre de situation. Personne ne sait ce qu'il se passe. Tout le monde est silencieux. Il a fallu aux pilotes probablement cinq à dix minutes, probablement environ dix minutes, pour tout passer en revue, faire leurs vérifications et revenir vers nous pour nous faire savoir ce qui se passait. Parce qu'il était évident que quelque chose n'allait vraiment pas avec l'avion. On avait l'impression que l'avion se brisait en plein vol. Pendant cinq ou dix minutes, nous nous sommes sentis complètement impuissants. Nous sommes heureux que ça n'ait pas été aussi grave que ça aurait pu l'être, mais c'était effrayant. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.