NBA : Un joueur français envoyé en division inférieure

NBA : Un joueur français envoyé en division inférieure©Media365

Aurélien CANOT, publié le mercredi 14 novembre 2018 à 15h32

Tout juste débarqué en NBA, Elie Okobo (21 ans, 1,88 m) n'en fait déjà plus partie, en tout cas momentanément. Les Phoenix Suns ont envoyé mardi leur jeune meneur français dans leur équipe de G-League les Northern Arizona Suns. Reste à savoir pour combien de temps.

La NBA, c'est déjà terminé pour Elie Okobo (21 ans, 1,88 m). En tout cas, momentanément. Drafté en 31eme position par Phoenix en juin dernier, le jeune meneur français n'a visiblement pas vraiment convaincu les Suns, pourtant bons derniers de la Conférence Ouest. Mardi, il a été envoyé par la franchise de l'Arizona en G-League, où Ekobo va poursuivre son apprentissage sous les couleurs de la réserve des Phoenix Suns les Northern Arizona Suns. L'ancien joueur de Pau-Lacq-Orthez a été invité à faire ses valises pour les autres Suns au lendemain d'un match face au OKC Thunder. Ce soir-là, notre représentant avait eu droit à treize minutes de jeu, soit un peu moins que sa moyenne depuis ses grands débuts dans la meilleure ligue au monde, qui était de quinze minutes. Pour son premier match en G-League, Okobo a eu droit à un temps de jeu plus que doublé par rapport à celui dont il doit se contenter habituellement. Une confiance qui s'est traduit immédiatement sur le plan des stats, puisque l'ex-petit prodige de l'Elan Béarnais a compilé 15 points (6 sur 19 aux tirs, dont 3 sur 12 à trois points), 10 passes et 7 rebonds) face aux Santa Cruz Warriors.

Okobo : "Je ne vois pas ça comme une option négative"


De quoi donner raison au Tricolore, qui avait vu en son passage en G-League un tremplin parfait pour s'aguerrir et revenir en NBA le moral regonflé à bloc et le plein de confiance en poche. Après avoir été drafté par Phoenix, Okobo n'avait d'ailleurs jamais craché sur cette éventualité de faire des aller-retour en réserve, qu'il considérait déjà à l'époque comme une opportunité et non une régression ou un frein. « C'est une bonne chose, répète le Bordelais, interrogé par AzCentral. Je ne vois pas ça comme une option négative. J'aurais du temps de jeu, et ça me permettrait de progresser également. Tu joues, tu te bats, tu t'améliores. » Elie Okobo, qui tourne depuis son arrivée en NBA à 6 points (37,7 %), 1,5 rebond et 2,3 passes de moyenne, pourrait d'ailleurs retrouver les Suns, mais ceux de Phoenix cette fois-ci, dès leur prochain match, face à San Antonio à domicile ce mercredi soir. Il faut en tout cas lui souhaiter de ne pas s'éterniser en G-League. En attendant, les Frenchies ne sont plus que huit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.