NBA : Toronto et Golden State encore battus, Gobert et Utah enchaînent

NBA : Toronto et Golden State encore battus, Gobert et Utah enchaînent©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mardi 13 novembre 2018 à 07h23

Deuxième défaite de la saison pour Toronto et deuxième revers sur les trois derniers matchs pour Golden State. Utah et Rudy Gobert, en revanche, ont confirmé leur retour au premier plan.

Deux de chute pour Toronto. Restés invaincus pendant deux semaines, les Raptors avaient vu leur belle série d'invincibilité prendre fin le 30 octobre dernier, à Milwaukee (124-109). Le leader de la Conférence Est était reparti malgré tout de plus belle, enchaînant de nouveau les victoires (12 au total depuis le début de la saison), jusqu'à lundi soir et la réception de New Orleans, qui a débouché sur la deuxième défaite des Canadiens (126-110). Une soirée à oublier pour Kawhi Leonard (20 points, mais seulement 7 sur 20 aux tirs, dont 1 sur 6 à trois points) et ses partenaires, dominés du début à la fin du match par des Pelicans évidemment portés par Anthony Davis. Auteur d'un match énorme, améliorant au passage son nombre de prises au rebond (25 points, 20 rebonds, 6 passes, 2 contres), la superstar de la Nouvelle-Orléans a grandement contribué à cette septième victoire (pour six défaites) de l'équipe qui n'est plus qu'à une victoire de repasser au-dessus de la ligne de flottaison (elle est dixième). Mais ses deux partenaires de gala d'un soir E'Twaun Moore (30 points, meilleur marqueur de la rencontre, grâce notamment à son 3 sur 5 de loin) et Jrue Holliday (29 points, 14 passes) sont eux aussi pour beaucoup dans ce gros coup réalisé par les Pelicans sur le parquet du Air Canada Centre.


L'HOMME DE LA NUIT


Un être manque au Thunder, mais tout n'est pas dépeuplé pour autant. Certes, cela n'avait pas sauté aux yeux samedi soir, avec cette défaite contre Dallas venu briser sans aucune pitié (111-96) l'élan de sept victoires de rang d'OKC. Mais lundi soir, la franchise d'Oklahoma City a tout de suite repris sa marche en avant, en surclassant aisément le dernier de la Conférence Ouest Phoenix (118-101). Une victoire essentiellement marquée de la griffe de Paul George, promu leader de l'équipe en l'absence de Russell Westbrook et qui a une fois de plus parfaitement tenu son rang face aux Suns d'Elie Okobo (13 minutes, 2 points, 5 passes). L'ancien franchise player des Indiana Pacers a même égalé son record de points cette saison (32), en faisant preuve d'une très belle adresse (11 sur 19, dont 6 sur 10 à trois points et un sans faute aux lancers-francs : 4 sur 4). Mais ce n'est pas tout, puisque George, bien épaulé par le constant Steven Adams (18 points, 7 rebonds, 2 contres) et le toujours très précieux Denis Schröder (20 points, 9 passes, 4 interceptions) a ajouté de surcroît 8 rebonds et 6 passes à sa copie déjà très propre. OKC, quatrième, continue de frapper aux portes du podium à l'Ouest. Une fois Westbrook revenu, elles ne devraient pas résister bien longtemps.


LE FLOP DE LA NUIT


Après Milwaukee, les Clippers. Si ces deux défaites n'avaient pas été entrecoupée d'un succès contre Brooklyn, la crise pourrait presque déjà couver du côté de la Californie et du double champion en titre. Sur ses trois derniers matchs, Golden State vient en effet de subir davantage de défaites (deux) que sur ses onze premières sorties de la saison (une seule). L'absence de Stephen Curry, lundi soir dans la Cité des Anges, n'a évidemment pas simplifié la vie des Warriors face aux Clippers. Mais pas forcément de là à s'attendre à ce que le double vainqueur sortant chute de nouveau. Certes, la franchise de L.A a eu besoin de passer par la case prolongation pour s'offrir Golden State (121-116) et signer là sa huitième victoire de la saison (contre cinq défaites). Mais les Warriors ont souffert toute la soirée. Sans un coup de collier dans le quatrième quart-temps pour remonter un retard de seize points, ils n'auraient d'ailleurs même pas eu le droit à ces cinq minutes de jeu supplémentaires pour y croire. Les joueurs de Steve Kerr sont tombés sur une équipe des Clippers très homogène, avec six joueurs à plus de dix points, dont deux hommes, en sortie de banc, qui ont fait beaucoup de mal à leur prestigieux adversaire, Lou Williams s'offrant 25 points et 6 passes, quand Montrezl Harrell, lui aussi remplaçant, termine, lui, avec 23 points (10 sur 13 aux tirs) et 8 rebonds. En face, Kevin Durant et Klay Thompson ont atteint des sommets eux aussi au niveau de stats (triple-double 33 points, 11 rebonds, 10 passes pour le premier, 31 points pour le second), mais leur maladresse (10 sur 24 aux tirs pour Durant, 13 sur 31 dont 5 sur 16 de loin pour Thompson) a plombé lundi les chances de leur franchise de retrouver des couleurs et de reprendre leurs distances avec Portland.


LE FRANCAIS DE LA NUIT


Comme un symbole. Battu dix jours plus tôt chez lui par les Grizzlies (110-100) alors qu'il traversait un passage très compliqué, ce Utah retrouvé a pris sa revanche en s'imposant lundi sur le parquet de Memphis (96-88). Après Dallas et Boston, le Jazz confirme ainsi son retour en forme, avec une troisième victoire consécutive venue contraster avec les quatre défaites de rang enregistrées avant de relever la tête et d'enchaîner ces trois succès. Dont le dernier en date lundi soir dans le Tennessee, où la (déjà) troisième confrontation entre les deux équipes cette saison a mis longtemps à se dessiner. Rudy Gobert et les siens ont ainsi dû patienter jusqu'à la toute fin de match pour décramponner définitivement le sixième de la Conférence, sur un 14-5 fatal aux Grizzlies. Auteur d'un nouveau double-double (15 points, 16 rebonds, son douzième cette saison en treize matchs), mais aussi de 3 contres, le pivot français a encore été l'un des meilleurs joueurs de son équipe, avec notamment 8 points rien que pour lui sur ces 14 qui ont permis à Utah d'éviter de trembler plus longtemps. Et si le Jazz est redevenu ce mur contre lequel beaucoup de formations étaient venues buter la saison dernière, le natif de Saint-Quentin, (enfin) élu meilleur défenseur, y est pour beaucoup, et il l'a encore prouvé lundi. Très important offensivement également, "Gobzilla" a pu compter à Memphis sur l'aide de Joe Ingles (19 points, 6 rebonds, 5 passes) pour confirmer le sourire retrouvé des Mormons, au bilan positif de nouveau (7 victoires, 6 défaites) et à une victoire de signer leur plus belle série depuis la reprise de la ligue. Le soleil est revenu dans l'Utah.


LE TOP 10 DE LA NUIT




NBA - SAISON REGULIERE
Lundi 12 Novembre 2018
Washington Wizards - Orlando Magic : 117-109
>>> Stats de Ian Mahinmi (WAS) : 7 minutes, 0 point (0 sur 1 au tir), 1 rebond, 1 contre
>>> Stats d'Evan Fournier (ORL) : 29 minutes, 20 points (7 sur 14 aux tirs, dont 3 sur 7 à trois points), 2 rebonds, 5 passes, 1 interception, 1 ballon perdu, 4 fautes

Toronto Raptors - New Orleans Pelicans : 110-126
Miami Heat - Philadelphia 76ers : 114-124
Memphis Grizzlies - Utah Jazz : 88-96
>>> Stats de Rudy Gobert (UTA) : 32 minutes, 15 points (5 sur 7 aux tirs), 16 rebonds, 2 passes, 3 contres, 3 ballons perdus, 4 fautes

Chicago Bulls - Dallas Mavericks : 98-103
Oklahoma City Thunder - Phoenix Suns : 118-101
>>> Stats de Timothé Luwawu-Cabarrot (OKC) : 2 minutes, 0 point
>>> Stats d'Elie Okobo (PHO) : 13 minutes, 2 points (1 sur 2 aux tirs, dont 0 sur 1 à trois points), 5 passes, 1 faute

Minnesota Timberwolves - Brooklyn Nets : 120-113
Sacramento Kings - San Antonio Spurs : 104-99
Los Angeles Clippers - Golden State Warriors : 121-116 (ap)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.