NBA : Sale soirée pour Dallas et Doncic, Detroit s'offre Houston, Mills sauve San Antonio

NBA : Sale soirée pour Dallas et Doncic, Detroit s'offre Houston, Mills sauve San Antonio©Media365

Aurélien CANOT, publié le dimanche 15 décembre 2019 à 08h29

San Antonio s'est imposé après prolongation à Phoenix. Miami l'a également emporté au bout du suspense face à Dallas, qui a perdu d'entrée Luka Doncic.

Soirée noire pour Dallas et Doncic

Luka Doncic et les Mavs ont vécu une soirée cauchemardesque samedi soir à l'occasion de la venue de Miami. Non seulement Dallas s'est incliné après prolongation (122-118) face à ce Heat venu pour se rassurer après avoir enregistré la veille (face aux Lakers) sa première défaite à domicile, mais il a en plus perdu Doncic sur blessure. Pour ne rien arranger à ce samedi noir pour les Texans, c'est sur l'un de ses tous premiers ballons touchés dans cette rencontre que le Slovène s'est tordu la cheville droite. En tout, le meneur vedette de l'équipe est resté deux minutes sur le parquet, juste le temps de rater un shoot de loin et d'enquiller deux lancers-francs. Ensuite, il a quitté le terrain en grimaçant et a laissé ses coéquipiers se débrouiller sans lui. D'abord sonné par ce gros coup dur, le troisième de la Conférence Ouest a sombré (73-50), avant de se refaire une santé en seconde mi-temps grâce à un Tim Hardaway Jr déchaîné (28 points, 11 sur 22 aux tirs, 6 sur 14 à trois points) et au Letton Kristaps Porzingis, toujours aussi solide dans la raquette (22 points, 14 rebonds, 2 contres). Un réveil qui a permis à Dallas de revenir à hauteur du Heat après avoir compté à un moment... 24 points de retard. Malheureusement pour ces Mavs contraints de découvrir contre leur gré la vie sans Doncic, la prolongation a été de trop, et a tourné à l'avantage (10-6) de Miami et de Bam Adebayo, auteur de son deuxième triple-double de la semaine (18 points, 10 passes, 11 rebonds). Le pivot de 22 ans a de surcroît ruiné les derniers espoirs des Texans en jaillissant le premier au rebond après que Jimmy Butler, pourtant auteur de 27 points, a manqué ses deux lancers. La défaite face aux Lakers est oubliée.

Mills sauve San Antonio

Les spectateurs mexicains sont gâtés. Ils s'étaient déjà régalés récemment devant l'énième show offert par Luka Doncic (auteur d'un triple-double à 41 points ce soir-là) avec Dallas contre Detroit. Ils en ont encore eu pour leur argent samedi soir avec un match entre Phoenix et San Antonio au scénario haletant. Comme pour la rencontre entre Miami et Mavs, la victoire (121-119) s'est en effet jouée en prolongation entre les Suns et les Spurs sur le parquet de Mexico. Et à ce jeu, le dernier mot est revenu aux Texans et à un Patty Mills clutch jusqu'au bout. L'Australien a certes débuté la partie sur le banc, mais dès lors qu'il est entré dans la danse, il a fait un malheur (26 points, 10 sur 23 aux tirs, 6 sur 14 à trois points, 5 rebonds). Et si LaMarcus Aldridge (18 points, comme Dejounte Murray et DeMar DeRozan) a attendu la fin du temps réglementaire pour se réveiller, Mills, lui, n'a jamais relâché la bride face à des Suns pourtant menés par un Ricky Rubio (25 points, 13 passes) et un Dario Saric (19 points, 17 rebonds) en grande forme. Comme un symbole, c'est d'ailleurs l'ancien coéquipier de Tony Parker, plus que jamais héros de la soirée, qui s'est chargé de forcer la décision en faisant mouche pour la dixième fois de la soirée juste avant le buzzer pour offrir la délivrance à San Antonio. Mais quel suspense ! Mexico en redemande.

Detroit s'offre Houston malgré Harden

James Harden et Russell Westbrook ont pris leur temps. Toutefois, depuis plusieurs matchs, les deux hommes semblaient avoir réussi à trouver la bonne carburation, le roi du triple-double réussissant enfin à s'exprimer sans pour autant marcher sur les plates-bandes du barbu. Alors forcément, en laissant au repos Westbrook samedi soir pour recevoir Detroit, Houston savait qu'il ne s'orientait pas forcément vers une soirée des plus faciles. Pas de là à perdre face aux Pistons pour autant. Pourtant, c'est bien le dixième du classement à l'Est qui a quitté le parquet du Toyota Center en vainqueur (115-107). Malmenés pendant tout le match (et plus particulièrement dans le deuxième et le troisième quart-temps) face aux coéquipiers d'un Derrick Rose toujours aussi piquant (20 points, 12 passes en sortie de banc), les Rockets n'ont dû de rester dans le coup qu'aux exploits de l'inévitable Harden, auteur samedi de 39 points (14 sur 33 aux tirs) malgré une grosse défaillance à longue distance (4 sur 13), et de 6 rebonds et 7 passes. Clint Capela (12 points, 19 rebonds) s'est lui aussi attaché à prouver que même sans Westbrook, Houston pouvait s'en sortir, mais Detroit s'est montré impitoyable jusqu'à la dernière seconde, avec encore en bourreau dans le money time ce diable de Rose, auteur de six points de suite pour permettre aux siens de distancer définitivement les locaux.

Fin de série pour les Clippers

Encore en démonstration, samedi à domicile face à Cleveland (125-108, 29 points pour Antetokounmpo), Milwaukee a aligné une 18eme victoire de rang et est redevenue ainsi la meilleure équipe de la Ligue (24 victoires - 3 défaites) devant les Lakers (23-3), qui n'ont plus perdu, eux, depuis six rencontres. Dauphin de l'autre franchise de L.A à l'Ouest, les Clippers, en déplacement à Chicago, espéraient de leur côté poursuivre là aussi leur belle série en y ajoutant une cinquième victoire consécutive. Mais les Bulls et Zach LaVine, monstrueux samedi soir (31 points à 11 sur 21 aux tirs, 4 sur 7 de loin), en ont décidé autrement malgré les efforts de Paul George (27 points, 6 passes, 4 rebonds) en l'absence de son fidèle compère Kawhi Leonard laissé au repos une nouvelle fois. Le remplaçant de luxe Montrezl Harrell, encore énorme (30 points, 7 rebonds, 3 contres) a tenté de donner le change pour faire oublier que l'ancien franchise player des Spurs n'était pas sur le terrain. Comme tous les Clippers, il a toutefois regardé avec beaucoup de dépit cet ultime shoot derrière la ligne (3 sur 6 dans cet exercice) de George, pas dans un grand jour au niveau de l'adresse, notamment en fin de match (9 sur 20), manquer la cible. Un tir qui aurait pu permettre aux siens d'arracher cinq minutes de jeu supplémentaires. Sur l'action précédente, LaVine, lui, n'avait pas tremblé...

NBA - SAISON REGULIERE
Samedi 14 Decembre 2019
Phoenix Suns - San Antonio Spurs : 119-121 (ap)
>>> Stats d'Elie Okobo (PHO) : 16 minutes, 7 points (2 sur 6 aux tirs, dont 0 sur 1 à trois points), 1 rebond, 1 passe, 2 fautes

Toronto Raptors - Brooklyn Nets : 110-102
>>> Stats de Timothé Luwawu-Cabarrot (BRO) : 17 minutes, 7 points (3 sur 6 aux tirs, dont 1 sur 3 à trois points), 1 rebond, 2 ballons perdus

Chicago Bulls - Los Angeles Clippers : 109-106
Memphis Grizzlies - Washington Wizards : 128-111
>>> Stats de Ian Mahinmi (WAS) : 17 minutes, 4 points (1 sur 5 aux tirs, dont 0 sur 1 à trois points), 3 rebonds, 1 passe, 1 ballon perdu, 1 contre, 3 fautes

Milwaukee Bucks - Cleveland Cavaliers : 125-108
Dallas Mavericks - Miami Heat : 118-122 (ap)
Denver Nuggets - Oklahoma City Thunder : 110-102
Houston Rockets - Detroit Pistons : 107-115

Vos réactions doivent respecter nos CGU.