NBA - Saison régulière : Deux de suite pour Milwaukee face à Brooklyn, New Orleans et Ball dominent Golden State et Curry

NBA - Saison régulière : Deux de suite pour Milwaukee face à Brooklyn, New Orleans et Ball dominent Golden State et Curry©Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 05 mai 2021 à 08h08

Pour la deuxième fois de suite, Milwaukee a pris le meilleur sur Brooklyn et se qualifie pour les play-offs quand Lonzo Ball a été un rouage important de New Orleans face à Golden State, qui a pu compter sur un Stephen Curry des grands soirs.


Le match de la nuit : Les Bucks remettent ça !

L'ascendant est confirmé pour les Milwaukee Bucks et Giannis Antetokounmpo face aux Brooklyn Nets. Après un succès au Barclays Center ce dimanche, la franchise de Minneapolis s'est, cette fois, imposée sur son propre parquet. Il faut dire que l'équipe new-yorkaise a fait le déplacement sans James Harden, Spencer Dinwiddie ou Chris Chiozza quand Timothé Luwawu-Cabarrot a ciré le banc. Mais, malgré Kyrie Irving (38 points, 5 passes) et Kevin Durant (32 points, 9 rebonds, 6 passes), les Nets n'ont pas passé une bonne soirée. Pourtant, ils ont rivalisé avec la bande du « Greek Freak » (36 points, 12 rebonds), reprenant l'avantage au score après avoir été dominé en fin de premier quart-temps puis ayant un autre sursaut d'orgueil sur la fin du troisième quart-temps pour ensuite prendre leur plus grande avance, six points, à l'entame des douze dernières minutes. Mais la fin de match n'a pas été du même acabit. En effet, après avoir compté dix longueurs d'avance juste avant la mi-temps puis en milieu de troisième quart-temps, les Bucks ont tapé du poing sur la table. Grâce à un 18-1 en un peu plus de quatre minutes, les joueurs de Milwaukee se sont constitués un petit matelas qui leur a permis de mieux gérer la fin de match pour s'imposer de six longueurs (124-118), leur troisième succès de rang qui leur permet de consolider leur troisième place à l'Est, validant ainsi leur qualification pour les play-offs, et de réduire l'écart sur les Nets (63,1% de victoires contre 65,2).

Le MVP de la nuit : Lo.Ball a gagné son duel face à Curry

Si les Bucks ont confirmé face aux Nets, les Pelicans ont su prendre leur revanche sur les Warriors. Battus sur leur parquet ce lundi, les joueurs de Louisiane ont mis tout leur cœur pour faire chuter les Californiens. Et, pour cela, ils avaient une arme de précision : Lonzo Ball. Si Stephen Curry (37 points, 9 rebonds) a été au rendez-vous pour Golden State, le meneur des Pelicans a répondu (33 points, 6 rebonds) et avec une meilleure efficacité à longue distance, 53,8% de réussite à trois points (7/13). Et il a bien fallu ça pour renverser un match durant lequel les Warriors ont mené au score l'essentiel du temps mais sans jamais creuser un écart supérieur à neuf points. Accrochés pendant le premier quart-temps, les joueurs de Steve Kerr ont ensuite contrôlé les débats mis à part une fin de deuxième quart-temps plus indécise. Mais c'est dans les trois dernières minutes que les Pelicans ont fait la différence. Ne laissant Golden State ne marquer que deux points sur un lay-up de Draymond Green (7 points), les joueurs de New Orleans ont profité de l'aubaine pour en inscrire treize et ainsi mener de huit points à dix secondes du buzzer. Seul un tir à trois points de Mychal Mulder (8 points) aura débloqué le compteur des Warriors à cinq secondes du terme de la rencontre. Au final, les Pelicans s'imposent de cinq points (108-103) et repartent de l'avant pour encore croire à une place en play-offs.

Le flop de la nuit : Miami retombe dans ses travers

Après trois victoires de rang, Miami avait l'occasion de confirmer son regain de forme... mais l'absence de Jimmy Butler a été préjudiciable à la franchise floridienne au moment de recevoir Dallas, pour qui Kristaps Porzingis n'avait pas fait le déplacement. Heureusement pour les Texans, Tim Hardaway Jr a été à la hauteur (36 points) pour donner un coup de main à l'inévitable Luka Doncic (23 points, 12 rebonds, 8 passes). Un match qui a littéralement été en deux temps. En effet, pendant quasiment deux quart-temps, le Heat a fait la couse en tête, prenant jusqu'à onze longueurs d'avance dans le premier quart-temps. Mais la bascule a eu lieu à trois minutes de la pause quand Luka Doncic s'est signalé. Marquant cinq points en l'espace de 20 secondes, le Slovène a donné pour la première fois du match l'avantage aux Mavericks. Ces derniers ne l'ont ensuite plus lâché au grand dam d'un Heat qui a tout donné mais a littéralement pris l'eau après la pause. Menés de neuf points à la mi-temps, les Floridiens ont craqué en fin de troisième quart-temps, concédant un 14-5 avant une réaction d'orgueil en toute fin de match pour repasser sous la barre des 20 points de retard. Dallas s'impose au final de quatorze longueurs (113-127), faisant oublier son revers à domicile face à Sacramento quand Miami, après trois victoires de suite, lâche du lest.

Le Français de la nuit : Sekou Doumbouya

Il est décidément question de séries et de revanche en ce moment en NBA. En effet, les Charlotte Hornets ont confirmé face aux Detroit Pistons, qui avaient déjà pris le meilleur sur les joueurs de Caroline du Nord ce samedi. Pourtant, les joueurs de « Motor City » ont mis le paquet avec Hamidou Diallo (35 points, 7 rebonds) mais également Sekou Doumbouya. L'ailier français a sans doute réalisé sa performance la plus aboutie depuis son arrivée en NBA la saison dernière, lui qui est le plus souvent en difficulté pour sa saison de sophomore. Ayant pris place dans le cinq de départ, le natif de Conakry a inscrit la bagatelle de 20 points et pris 8 rebonds... mais ça n'a toutefois pas permis aux Pistons de confirmer l'impression laissée lors de la précédente confrontation entre les deux formations. En effet, poussés par LaMelo Ball (23 points, 7 rebonds) et Jalen McDaniels (10 points, 12 rebonds), les Hornets ont contrôlé de bout en bout la rencontre, ne laissant Detroit mener que quelques secondes en début de premier puis de deuxième quart-temps mais sans jamais laisser plus de deux longueurs d'avance. Toutefois, les joueurs de Charlotte n'ont jamais réellement su se mettre à l'abri, voyant les Pistons revenir à deux points avec trois minutes encore à jouer et même à un seul point à neuf secondes du buzzer. Mais deux derniers lancers francs de LaMelo Ball a confirmé le court succès des Hornets (99-102), qui leur permet de repartir de l'avant après le revers concédé face à Miami. Pour Detroit, c'est une défaite de plus, la quatrième de suite et la 47eme en 66 matchs.

BASKET - NBA / SAISON REGULIERE
Mardi 4 mai 2021
Cleveland Cavaliers - Phoenix Suns 118-134 (ap)

Detroit Pistons - Charlotte Hornets : 99-102
> Sekou Doumbouya (DET) : 20 points à 9/15 aux tirs (dont 2/5 à trois points), 8 rebonds, 2 passes, 1 interception, 1 perte de balle et 2 fautes en 34 minutes

Milwaukee Bucks - Brooklyn Nets : 124-118
> Axel Toupane (MIL) n'a pas joué
> Timothé Luwawu-Cabarrot (BKN) n'a pas joué

Miami Heat - Dallas Mavericks : 113-127

New Orleans Pelicans - Golden State Warriors : 108-103

Oklahoma City Thunder - Sacramento Kings : 99-103
> Théo Maledon (OKC) : 6 points à 2/10 aux tirs (dont 1/5 à trois points) et 1/2 aux lancers francs, 1 rebond, 1 passe, 2 contres et 2 pertes de balle en 30 minutes
> Jaylen Hoard (OKC) : 9 points à 4/6 aux tirs et 1/2 aux lancers francs, 7 rebonds, 2 passes, 1 contre et 1 faute en 18 minutes

Los Angeles Clippers - Toronto Raptors : 105-100
> Nicolas Batum (LAC) : 7 points à 3/6 aux tirs (dont 1/4 à trois points), 1 rebond, 1 interception et 1 contre en 20 minutes

Vos réactions doivent respecter nos CGU.