NBA - Saison régulière : Davis a digéré, Milwaukee et Denver confirment leur tendance actuelle

NBA - Saison régulière : Davis a digéré, Milwaukee et Denver confirment leur tendance actuelle©Media365

Mathieu WARNIER, publié le samedi 09 février 2019 à 07h38

Si Milwaukee a signé un sixième succès de rang, Denver a perdu le fil à l'Ouest avec un troisième revers consécutif. De retour sur les parquets, Anthony Davis a prouvé qu'il n'était pas atteint par son départ avorté de New Orleans.

Le match de la nuit

Qui peut actuellement arrêter les Milwaukee Bucks ? La franchise du Wisconsin a confirmé être l'équipe en forme à ce moment de la saison avec rien de moins qu'un sixième succès de rang à l'occasion du déplacement à Dallas. Si les Mavericks, emmenés par l'inévitable Luka Doncic (20 points mais avec une adresse moyenne), ont pu résister le temps du premier quart-temps, les douze minutes qui ont suivi ont totalement changé la donne. Avec un Giannis Antetokounmpo encore une fois exceptionnel (29 points, 17 rebonds, 5 passes), Milwaukee a tapé du poing sur la table pour rallier leur vestiaire avec un avantage de treize longueurs. Un écart qui a même atteint la barre des 23 unités en milieu de troisième quart-temps avant un sursaut de la part des Texans, revenus à moins de dix points à l'orée des douze dernières minutes. Les Bucks ont alors mis le coup de reins qu'il fallait pour sceller le sort de la rencontre et s'imposer de quinze points (107-122). Avec ce sixième succès consécutif, le neuvième sur les dix derniers matchs et le 41eme depuis le début de la saison, les Bucks s'installent solidement en tête de la Conférence Est devant Toronto. Pour Dallas, c'est un retour en arrière après deux victoires de rang et un coup dur dans la lutte pour une éventuelle place en play-offs.


Le MVP de la nuit

Il n'avait pas fait mystère de ses envies d'ailleurs mais, face à un transfert qui ne s'est finalement pas conclu, Anthony Davis a montré qu'il était professionnel, comme il l'avait annoncé dans un communiqué peu après l'heure limite, et a été un maillon essentiel pour les New Orleans Pelicans à l'occasion de la réception des Minnesota Timberwolves. 32 points et 9 rebonds, telle a été la ligne de statistiques de l'intérieur de la franchise de Louisiane, de retour sur les parquets après une absence de trois semaines liée à une blessure à l'index gauche. Un match qui a clairement été en deux temps avec une première mi-temps largement en faveur des Wolves de Karl-Anthony Towns (32 points, 8 rebonds) et Andrew Wiggins (23 points, 10 rebonds) mais un 26-6 peu avant la mi-temps a changé la donne et relancé les Pelicans qui ont fait la course en tête durant quasiment toute la deuxième moitié de la rencontre pour s'imposer au final de cinq longueurs (122-117). Un deuxième succès de suite qui permet à New Orleans de se rapprocher de Dallas, qui retombe à cette occasion dans ses travers, et de Minnesota au classement de la Conférence Ouest.


Le flop de la nuit

Si les Bucks signent une série positive au sommet de la Conférence Est, les Nuggets vivent tout l'inverse en haut de la hiérarchie. La franchise du Colorado, qui était parvenue récemment à subtiliser la première place aux Warriors, a enchaîné un troisième revers de suite. Malgré un Nikola Jokic une nouvelle fois de gala (27 points, 10 rebonds, 10 passes), les Nuggets ont subi la loi des 76ers emmenés par JJ Redick (34 points) et Joel Embiid (15 points, 12 rebonds). Si les joueurs du Colorado ont pris les devants en début de rencontre, leur avance maximale dans ce match n'a jamais dépassé les... deux points ! La franchise de Pennsylvanie a, en effet, rapidement pris les devants et pris jusqu'à 16 points d'avance en milieu de deuxième quart-temps avant de s'effondrer et de relancer les Nuggets, qui ont cru avoir totalement renversé la table en fin de troisième et début de quatrième quart-temps. Mais c'était sans compter sur des Sixers déchaînés en fin de match qui ont su mettre un bon coup d'accélérateur dans les dernières minutes pour faire la différence et s'imposer de sept longueurs (117-110). Un succès qui apporte un peu d'air frais à Philadelphia, eux qui restaient sur deux défaites de suite après leur coup de force à Golden State fin janvier. Pour Denver, la chute est rude d'autant plus que les Warriors ont, eux, enchaîné un troisième succès de suite à l'occasion de leur déplacement à Phoenix.


Les Français de la nuit

Les Suns, justement, restent un des mauvais élèves de la Ligue malgré les trois petits points d'Elie Okobo avec une 13eme défaite de suite (107-117) dans une nuit om les Français n'ont pas brillé outre mesure. Le seul à s'être réellement mis en avant restera Timothé Luwawu-Cabarrot. Le joueur des Chicago Bulls, en quatorze minutes sur le parquet du Barclays Center de Brooklyn, a inscrit huit points et pris quatre rebonds à l'occasion de la victoire de l'équipe de l'Illinois face aux Nets (106-125). L'autre mouton noir de la NBA, les New York Knicks, ont composé sans Frank Ntilikina, toujours diminué par une blessure à l'aine et qui n'a pas vu un éventuel départ vers Orlando se concrétiser avant l'heure limite. Ian Mahinmi, pour sa part, n'a pas foulé le parquet de la Capital One arena à l'occasion de la victoire des Washington Wizards face aux Cleveland Cavaliers (119-106).


Le Top 10 de la nuit



BASKET - NBA / SAISON REGULIERE
Vendredi 8 janvier 2019
Detroit Pistons - New York Knicks : 120-103
>Frank Ntilikina (NYK) n'a pas joué

Washington Wizards - Cleveland Cavaliers : 119-106
>Ian Mahinmi (WAS) n'a pas joué

Philadelphia 76ers - Denver Nuggets : 117-110

Brooklyn Nets - Chicago Bulls : 106-125
>Timothé Luwawu-Cabarrot (CHI) : 8 points à 2/7 aux tirs (dont 1/5 à trois points) et 3/3 aux lancers francs, 4 rebonds, 1 interception et 2 fautes en 14 minutes

Dallas Mavericks - Milwaukee Bucks : 107-122

Phoenix Suns - Golden State Warriors : 107-117
>Elie Okobo (PHX) : 3 points à 1/6 aux tirs (dont 0/3 à trois points) et 1/1 aux lancers francs, 1 rebond, 4 passes, 1 interception et 3 pertes de balle en 21 minutes

New Orleans Pelicans - Minnesota Timberwolves : 122-117

Sacramento Kings - Miami Heat : 102-96

Vos réactions doivent respecter nos CGU.