NBA (saison régulière) : Cleveland se reprend, Walker et Towns records

NBA (saison régulière) : Cleveland se reprend, Walker et Towns records©Media365

Yannis Dakik, publié le jeudi 29 mars 2018 à 08h27

Cleveland a retrouvé le chemin de la victoire à Charlotte (118-105), malgré un grand Kemba Walker. De son côté, Philadelphie enchaîne une huitième victoire consécutive, alors que le Jazz s'est incliné face à Boston malgré un Rudy Gobert en double double. Karl-Anthony Towns, auteur de 56 points, signe un nouveau record avec Minnesota face à Atlanta (126-114).

Le match de la nuit

Battu par son ancien coéquipier Dwyane Wade la nuit passée, LeBron James avait sûrement à cœur de retrouver la victoire. Et quand LeBron James s'y met, c'est tout Cleveland qui suit. Auteur de 41 points, 8 passes et 10 rebonds, c'est un "King" de gala qui a permis au Cavaliers de stopper la série de quatre victoires des coéquipiers de Nicolas Batum. De son côté, Kemba Walker, félicité par LeBron James, est devenu le meilleur marqueur de l'histoire des Hornets mais cela n'a pas suffi. Après un début de match fragile de la part des deux hommes, c'est Dwight Howard qui s'est illustré et a permis à Charlotte de virer en tête à la fin du premier quart. Mais, c'était sans compter sur le réveil du triple champion NBA. James s'est réveillé et a contrarié tout le Spectrum Center. L'homme à tout faire des Cavaliers va inscrire 16 points et permettre à Cleveland d'être devant à la pause puis de prendre le large avant le dernier quart (95-78). Les Hornets n'arriveront pas à rattraper les Cavaliers, porté cette fois par un J.R. Smith en forme en fin de match.

Le MVP de la nuit

Cela aurait pu être Kemba Walker ou bien LeBron James, auteur d'un match digne d'un MVP. Mais Karl-Anthony Towns s'est également illustré dans la nuit de mercredi à jeudi. Le pivot des Timberwolves a inscrit 56 points lors de la victoire de Minnesota face à Atlanta (126-114) et devient ainsi le meilleur marqueur de sa franchise au cours d'un match. Auteur de 56 points en 41 minutes avec 19/32 aux tirs dont 6/8 à trois points et 15 rebonds, Towns signe sa meilleure performance personnelle mais dépasse également la meilleure marque détenue jusque-là par Mo Williams, qui en avait inscrit 52 en janvier 2015.

Le Français de la nuit

Certes il s'est incliné, mais Rudy Gobert a signé un double double. Auteur de 10 points et 11 rebonds, le bon match du Français n'a pas suffi pour tenir tête aux Celtics de Guerschon Yabusele. Même si le Français a bien défendu tout au long du match, le Jazz s'incline finalement à la dernière seconde (97-94).

La décla de la nuit

Avec 9 841 points et un lay-up en fin de match, Kemba Walker est devenu le meilleur marqueur de l'histoire des Hornets. Le meneur de Charlotte n'a pas pu retenir ses larmes lorsqu'il s'est adressé aux journalistes en fin de de partie. « Je ne suis pas censé être là, a-t-il expliqué après de belles secondes d’émotion. Beaucoup de gens, là d’où je viens ne s’en sortent pas. A travers Dieu, ma famille, beaucoup de travail. Cela a été une longue aventure mais c’est un énorme accomplissement. » Si les coéquipiers de Nicolas Batum connaissent une nouvelle saison décevante, Walker, lui, ne cesse de s'améliorer. « J’aurais aimé que cela soit un meilleur match, j’aurais aimé mieux jouer. Mais, c’est tout de même un énorme accomplissement. Je veux être aussi bon que possible. On dit qu’en vieillissant, on ne peut plus s’améliorer mais ce n’est pas vrai. J’en suis la preuve. J’essaie de travailler dur chaque jour pour essayer de devenir un meilleur joueur. Il y a toujours des doutes me concernant et je veux toujours prouver à ceux qui doutent de moi qu’ils ont tort. Tout est possible. Si je peux le faire, tout le monde le peut. Il faut bosser, faire preuve de dénouement. Vous devez vous donner à fond chaque jour pour ce que vous voulez. C’est réalisable et cela va se produire. »

N

Vos réactions doivent respecter nos CGU.