NBA - Saison régulière : Atlanta trop costaud pour Curry, Boston a pu compter sur Fournier

NBA - Saison régulière : Atlanta trop costaud pour Curry, Boston a pu compter sur Fournier©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le lundi 05 avril 2021 à 07h57

Le collectif d'Atlanta a été la réponse à un Stephen Curry des grands soirs pour Golden State alors qu'Evan Fournier, sorti du banc, a été au rendez-vous avec Boston. Philadelphia a chuté sur son parquet face à Memphis.


Le match de la nuit : Le collectif des Hawks a répondu à Curry

Quand Stephen Curry (37 points, 5 rebonds est dans un grand soir, l'adversaire doit pouvoir compter sur une équipe au rendez-vous. Et, dans un match longtemps indécis, les Atlanta Hawks ont pu s'appuyer sur Clint Capela (24 points, 18 rebonds), Danilo Gallinari (25 points, 10 rebonds) ou encore Lou Williams (15 points) pour tenir la barre. Alors que les deux équipes ont eu leurs temps forts et leur temps faibles durant le premier quart-temps, ce sont les Hawks qui ont dominé les débats pendant les douze minutes menant à la mi-temps, comptant jusqu'à huit points d'avance mais les Warriors n'ont rien lâché et, terminant fort ce deuxième quart-temps, s'en sont remis à Draymond Green (11 points, 11 passes) au buzzer pour virer en tête au tableau d'affichage. Néanmoins, au retour sur le parquet, les deux équipes ne se sont pas lâchées, Golden State ne prenant jamais plus de six longueurs d'avance, entamant les douze dernières minutes avec trois points d'avance grâce à un tir primé signé Stephen Curry à deux secondes du buzzer. La fin de match s'est avérée électrique car aucune des deux équipes n'a voulu abandonner l'espoir de l'emporter. Mais, plus efficaces en attaque, les Hawks ont fini par avoir le dernier mot (117-111), signant un troisième succès de suite pour ne pas perdre de terrain sur Milwaukee ou Miami.

Le MVP de la nuit : Lonzo Ball, guide des Pelicans

Après un peu plus de deux semaines d'absence pour une blessure à une hanche, Lonzo Ball n'a pas manqué son retour sur les parquets. Meilleur marqueur de son équipe (27 points) et auteur d'un record personnel à trois points (à 8/15), le meneur des Pelicans a été un rouage important de sa formation à l'occasion du succès sur le parquet d'une équipe en méforme, les Houston Rockets. Si les coéquipiers de Kelly Olynyk (26 points, 8 rebonds) ont bien entamé le match, prenant très tôt cinq longueurs d'avance, les Pelicans ont alors apposé leur marque avec un 15-3 qui les a remis dans le sens de la marche avant de dépasser les dix points d'avance. Un contrôle des événements qui s'est poursuivi jusqu'à la mi-temps, atteinte avec une marge de onze longueurs mais la révolte couvait du côté des Rockets, qui ne voulaient pas subir un quatrième revers de suite sans combattre face à une équipe de New Orleans qui a connu un gros temps faible. Après avoir signé un 9-0 pour revenir à une longueur, c'est en toute fin de quart-temps, grâce à un 9-0 que les Rockets ont pu entamer les douze dernières minutes avec trois longueurs d'avance. Un avantage qui n'a toutefois pas tenu face à la force de frappe des Pelicans qui a repris les commandes pour ne plus les lâcher et s'imposer de sept points (115-122), mettant fin à deux revers de suite pour encore croire à une place en play-offs. Pour les Rockets, le chemin de croix continue.

Le flop de la nuit : Sans Embiid, les 76ers n'ont pas brillé

Si les Brooklyn Nets ont lancé cette soirée de NBA par la fin de leur série de quatre victoires de suite en raison d'une défaite à Chicago (115-107), le leader de la Conférence Est n'a pas été plus à la fête. A l'occasion de la réception des Memphis Grizzlies, les joueurs de Philly sont retombés dans leur travers, eux qui restaient sur deux victoires de suite après avoir concédé deux revers à la fin du mois de mars. Sans Joel Embiid, laissé volontairement au repos après son retour à la compétition ce samedi, les Sixers se sont lourdement et logiquement inclinés. Si les coéquipiers de Tobias Harris (21 points, 8 rebonds) et Dwight Howard (9 points, 12 rebonds) ont fait illusion durant les cinq premières minutes, les Grizzlies ont ensuite profité d'un adversaire diminué pour prendre la main et ne jamais perdre l'avantage au tableau d'affichage. Si les Sixers se sont accrochés dans le deuxième quart-temps, revenant à cinq points après avoir été menés de treize, c'est au retour de la mi-temps que les coéquipiers de Dillion Brooks (17 points, 5 rebonds), Jonas Valanciunas (16 points, 12 rebonds) et Ja Morant (8 points, 10 passes) ont placé un coup d'accélérateur pour dépasser les 20 points d'avance, en comptant même 28 peu avant la conclusion du troisième quart-temps. A l'orgueil, les Sixers ont terminé très fort mais la marche était trop haute pour, au final, une troisième défaite en cinq matchs (100-116) et un bilan toujours similaire à celui de Nets (34 victoires pour 16 défaites). Les coéquipiers d'un Killian Tillie qui a fait acte de présence lors de cette rencontre s'imposent pour la troisième fois sur leurs quatre derniers matchs et restent dans la course aux play-offs.

Le Français de la nuit : Evan Fournier

Si sa première avec les Celtics n'était pas restée dans les annales, Evan Fournier a parfaitement corrigé le tir. Entré en jeu en cours de match, pour un peu moins de 22 minutes sur le parquet, l'ancien joueur du Magic n'a pas déçu avec 17 points, dont un 4/5 à longue distance. Face aux Hornets, qui ont pris les devants durant l'essentiel du premier quart-temps, grâce notamment à Terry Rozier (22 points, 7 rebonds), les Celtics ont un peu été en « mode diesel », accélérant nettement l'allure dans un deuxième quart-temps à sens unique. Avec Jayson Tatum (22 points, 8 rebonds) et Jaylen Brown (17 points, 6 rebonds) en plus d'Evan Fournier, la franchise de Nouvelle-Angleterre a déroulé son jeu, menant de quinze longueurs à la mi-temps, se rapprochant ensuite de la barre des 30 points au retour des vestiaires. Toutefois, face à la résistance d'une équipe des Hornets volontaire mais dépassée, cette barre n'a été atteinte qu'en toute fin de match. Une rencontre qui s'est même conclue sur cet écart grâce à deux derniers tirs de Tacko Fall (3 points) et Tremont Waters (2 points) dans une fin de match constellée de mauvais choix et de tirs manqués. Les Celtics signent ainsi un deuxième succès de rang (116-86) et reviennent au contact des Hornets pour la sixième place au classement de la Conférence Est, ces derniers n'ayant qu'une défaite de moins au compteur.

BASKET - NBA / SAISON REGULIERE
Dimanche 4 avril 2021
Chicago Bulls - Brooklyn Nets : 115-107
> Adam Mokoka (CHI) n'a pas joué
> Timothé Luwawu-Cabarrot (BKN) : 3 points à 1/3 aux tirs (dont 1/3 à trois points), 2 rebonds, 1 passe et 2 fautes en 14 minutes

Los Angeles Clippers - Los Angeles Lakers : 104-86
> Nicolas Batum (LAC) : 4 points à 1/2 aux tirs (dont 1/2 à trois points) et 1/2 aux lancers francs, 5 rebonds, 4 passes, 1 interception, 1 contre et 1 faute en 18 minutes

Boston Celtics - Charlotte Hornets : 116-86
> Evan Fournier (BOS) : 17 points à 5/9 aux tirs (dont 4/5 à trois points) et 3/3 aux lancers francs, 6 passes, 2 interceptions, 1 contre, 1 perte de balle et 2 fautes en 22 minutes

Philadelphia 76ers - Memphis Grizzlies : 100-116
> Killian Tillie (MEM) : 1 faute en 1 minute

Atlanta Hawks - Golden State Warriors : 117-111

Houston Rockets - New Orleans Pelicans : 115-122

Denver Nuggets - Orlando Magic : 119-109

Vos réactions doivent respecter nos CGU.