NBA - Rudy Gobert : " J'ai l'impression d'avoir franchi un cap "

NBA - Rudy Gobert : " J'ai l'impression d'avoir franchi un cap "©Media365

Nicolas Kohlhuber, Media365, publié le samedi 17 avril 2021 à 16h45

Dans le cadre des NBA Primetime Games de la saison 2020 - 2021, le NBA Saturdays, présenté par NBA 2K21, opposera le Jazz de Rudy Gobert aux Los Angeles Lakers ce samedi à partir de 22h30 sur beIN SPORTS 1. A cette occasion, le Français s'est confié à la presse pour évoquer la course au titre de meilleur défenseur de l'année, ses progrès et ses souvenirs face aux Lakers.



Sur le parquet du Staples Center de Los Angeles, Utah va affronter les Lakers à deux reprises pour confirmer son statut de leader de la Conférence Ouest. Lors de ces deux affiches de gala, Rudy Gobert va également avoir l'occasion de s'affirmer un peu plus comme le favori au titre de meilleur défenseur de l'année. Si son équipe a progressé au point d'avoir le meilleur bilan de la NBA à une quinzaine de matchs de la fin de la saison régulière, c'est aussi le cas du pivot qui a admis se sentir encore plus efficace qu'auparavant. « Chaque année, je travaille dur pour continuer de progresser dans tous les aspects du jeu. Cette saison, j'ai l'impression d'avoir franchi un cap » a avoué le natif de Saint-Quentin lors d'une conférence de presse organisée cette semaine.

Pour Rudy Gobert, la défense ne se résume pas aux contres

Avec une sortie à 28 rebonds contre Golden State et une autre à 9 contres face à Chicago, l'international français a battu des records personnels. Ces statistiques confirment son ressenti dans le jeu. « C'est vrai que je sens que je n'ai jamais été aussi impactant en défense. Ça ne se traduit pas forcément par plus de contres, j'ai fait des matchs à zéro contre où j'étais meilleur défensivement que sur des matchs à 4 ou 5, c'est juste une question de placement. Certains adversaires, en me voyant n'osent pas tirer et passent la balle ou la perdent et c'est encore mieux qu'un contre car on récupère la possession. J'essaye d'être concentré sur chaque action. Il y a des joueurs qui m'attaquent plus que d'autres. Quand c'est le cas, c'est à moi de montrer que je suis là avec plus de contres » a expliqué le joueur de 28 ans. Malgré de telles performances, Rudy Gobert est régulièrement visé par les critiques de ses adversaires. Comme si sa deuxième place dans le classement des rebondeurs et dans celui des contreurs ne suffisait pas.

« Sur le terrain, il n'y a pas trop de débat »

Récemment, Ben Simmons, qui lorgne le trophée de DPOY remporté à deux reprises par le Français, a lancé une petite pique au joueur du Jazz. Mais il en faut plus pour perturber l'intérieur de 2,16m. « Il y a eu pas mal de déclarations de joueurs qui veulent gagner ce titre. Je ne leur en veux pas. Il n'y a qu'un titre et pas beaucoup de joueurs qui peuvent accomplir ce genre de choses. Je suis concentré sur mon équipe. C'est l'objectif numéro 1, le reste c'est une distraction, c'est du bruit : c'est le terrain qui parle pas les déclarations des uns ou des autres. Ça fait parler les médias, ça rend le truc un peu fun mais la réalité c'est le terrain et l'impact. A ce niveau-là, on verra où on en est à la fin de la saison, mais il n'y a pas trop de débat ». Et Rudy Gobert a une nouvelle occasion de mettre tout le monde d'accord dès ce samedi face aux Lakers.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.