NBA : Rondo terrasse Boston au buzzer, Westbrook signe un nouveau record

NBA : Rondo terrasse Boston au buzzer, Westbrook signe un nouveau record©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le vendredi 08 février 2019 à 08h43

Ex-gloire de Boston, Rajon Rondo s'est montré sans pitié envers les Celtics, jeudi soir avec les Lakers, en offrant la victoire à son équipe au buzzer au Garden (129-128) sur un tir venu d'ailleurs à la conclusion d'une action improbable Autre héros de la soirée : Russell Westbrook a signé son huitième triple-double de suite lors de la large victoire d'OKC face à Memphis (117-95). Record en carrière pour le meneur superstar du Thunder.

Climatiser le Garden sur un tir à la sirène. Même dans ses plus beaux rêves, jamais Rajon Rondo n'aurait pu imaginer pareil scénario. C'est pourtant bien lui, l'ex-meneur vedette des Celtics resté neuf saisons dans le Massachusetts où il avait fait ses grands débuts en NBA avant de s'y faire un nom, qui s'est montré d'une cruauté sans nom dans le money time face à ses anciens coéquipiers et sous les yeux de ceux dont il avait longtemps été le chouchou. Un final d'autant plus fou que c'est sur un tir improbable à la conclusion d'une action tout aussi dingue que le champion NBA avec les C's en 2008 et qui fait aujourd'hui les beaux jours des Lakers a fait chuter ses adversaires (129-128), qui restaient sur cinq victoires à la suite. Les fans de Boston doivent même encore se demander comment ce ballon qui se trouvait à l'origine dans les mains de Brandon Ingram, contré par Al Horford, a pu atterrir dans celles de Rondo. Pour que le héros de la soirée puisse déclencher ce shoot de la dernière seconde aussi soudain que chirurgical, il a en effet fallu que la balle rebondisse sur trois joueurs, tous incapables de s'en saisir. Le quadruple All-Star et ex-membre du Big Four légendaire des Celtics avec Allen, Pierce et Garnett (sans oublier le mythique Kendrick Perkins) n'a pas laissé passé l'occasion de doucher Boston.

Boston éjecté du podium à l'Est, les Lakers de nouveau dans le coup pour le Top 8 à l'Ouest


Une action qui risque fort de rejoindre les plus marquantes de la saison. D'autant que ce match mettant aux prises les deux franchises les plus titrées de l'histoire et indécis jusqu'au bout. Les Celtics, portés notamment par un Kyrie Irving très en vue (24 points, 8 passes, 7 rebonds) en dépit d'un gros déchet aux tirs (6 sur 21) pour ses retrouvailles avec LeBron James, avaient pourtant compté 18 points d'avance dans le deuxième quart-temps et rejoint les vestiaires avec un matelas encore plutôt confortable (+9, 66-57). Mais le "King", auteur d'un nouveau triple-double (28 points, 12 passes, 12 rebonds), le héros de la soirée Rajon Rondo (17 points, 10 passes, 7 rebonds) ainsi qu'un Kyle Kuzma très inspiré (25 points, 5 sur 8 à trois points) ont complètement remis en selle ces Lakers encore marqués par le dénouement du dossier Anthony Davis, avant cette ultime possession qui a fait basculer James, Rondo et tous leurs partenaires dans une liesse totale. Même s'ils pourraient prendre une sorte de revanche l'été prochain en raflant la mise sur la table du plus offrant (et convaincant) pour Davis, les Celtics ont vécu une bien sale soirée jeudi. Cette défaite sur le fil les éjecte ainsi du podium de la Conférence Est, au profit d'Indiana et de Bojan Bogdanovic (29 points), faciles vainqueurs chez eux dans le même temps des Clippers (116-92, quatrième succès de rang des Pacers). Belle opération en revanche pour les Lakers, dixièmes à l'Ouest, mais qui se rapprochent du Top 8, dont les Clippers ferment toujours la marche.

Westbrook fait mieux que Jordan !

Une soirée qui a également vu Toronto, dauphin de Milwaukee à l'Est, revenir à égalité avec les Bucks au nombre de victoires (40). Mais avec toujours trois défaites de plus que son rival (16, contre 13 pour Giannis Antetokounmpo et les siens) après la victoire (la troisième consécutive) des Raptors sur le parquet d'Atlanta (119-101) grâce notamment à un énorme Pascal Siakam (33 points, 14 rebonds), magnifiquement épaulé par un Fred Van Vleet des grands soirs (30 points). Mais ce jeudi soir en NBA n'était pas seulement celui de Rajon Rondo, auteur du braquage de la soirée. Sur la lancée de ses sorties précédentes, Russell Westbrook a lui aussi frappé très fort. Lors du succès très net d'OKC à domicile (117-95) contre une équipe de Memphis qui avait une nouvelle fois décidé de se passer de Joakim Noah, resté tout le match sur le banc, "DangeRuss", en compilant 15 points, 15 passes et 13 rebonds, a signé un huitième triple-double d'affilée. La plus longue série du genre depuis les neuf réussis consécutivement par le légendaire Wilt Chamberlain en 1968. Même Michael Jordan n'avait jamais pu se vanter dans sa carrière d'un tel enchaînement. "His Airness" n'en avait pas été très loin, certes, mais il s'était arrêté à sept triples-doubles. Westbrook a donc fait mieux que Jordan. Avant de peut-être effacer bientôt Chamberlain des tablettes.

NBA - SAISON REGULIERE
Jeudi 07 Février 2019
Orlando Magic - Minnesota Timberwolves : 122-112
>>> Stats d'Evan Fournier (ORL) : 34 minutes, 18 points (8 sur 13 aux tirs, dont 1 sur 3 à trois points), 3 rebonds, 1 passe, 3 ballons perdus, 4 fautes
Indiana Pacers - Los Angeles Clippers : 116-92
Atlanta Hawks - Toronto Raptors : 101-119
Boston Celtics - Los Angeles Lakers : 128-129
>>> Guerschon Yabusele (BOS) n'a pas joué
Oklahoma City Thunder - Memphis Grizzlies : 117-95
>>> Joakim Noah (n'a pas joué)
Portland Trail Blazers - San Antonio Spurs : 127-118

Vos réactions doivent respecter nos CGU.