NBA : Retour gagnant pour Tony Parker

NBA : Retour gagnant pour Tony Parker©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le mardi 28 novembre 2017 à 08h22

Tous les yeux, et en particulier des passionnés de NBA de l'Hexagone, étaient rivés cette nuit sur le match entre San Antonio et Dallas, qui marquait le grand retour à la compétition de Tony Parker (35 ans, 1,88 m) après sept mois d'absence. Un come-back gagnant pour l'emblématique meneur de jeu des Spurs

Parker a tout de suite prouvé qu'il n'avait rien perdu de son talent, avec un panier consécutif à une série de dribbles dont il a le secret au bout de seulement trois minutes, puis un autre, sur une percussion presque identique, dans la foulée pour se remettre en jambes et chasser tous les doutes après cette rupture du tendon du quadriceps de la cuisse gauche de mai dernier qui l'avait amené à se poser beaucoup de questions. Non seulement, le numéro 9 français de la franchise texane s'est rassuré, ajoutant quatre passes à ses six points (3 sur 7 aux tirs, aucun shoot à tris points) inscrits en quatorze minutes de jeu, mais il a aussi contribué au succès des Spurs face aux Mavericks à l'AT & T Center (115-108, 33 points, 10 rebonds pour Aldridge, 25 points pour Pau Gasol). Un retour, une victoire et aucune douleur, « TP » ne pouvait pas demander mieux.

LA PERF DE LA NUIT

L'exploit de Miami a inspiré Detroit. Cinq jour après que le Heat a mis fin (104-98) à l'impressionnante série de cette équipe de Boston, qui semblait pourtant partie pour passer l'année avec un compteur toujours bloqué à deux défaites, les Pistons, étonnants deuxièmes de la Conférence, se sont eux aussi offert l'impressionnant leader à l'Est, lundi soir de surcroît sur le parquet des Celtics (118-108). En petite forme (18 points, 9 passes) par rapport à ses sorties précédentes, Kyrie Irving avait cette fois laissé visiblement son costume de superhéros de côté et n'a pu éviter un nouveau revers aux C's, tombés sur un Andre Drummond époustouflant (26 points, 10 sur 12 aux tirs, 22 rebonds, 6 passes, 4 interceptions, 3 contres) et un Tobias Harris pas beaucoup plus indulgent envers (31 points, 5 sur 6 à trois points, 8rebonds) pour le leader de la Conférence. Le succès des Pistons s'est dessiné dans le dernier quart-temps, remporté haut la main par les dauphins de Boston à l'Est.

LE FLOP DE LA NUIT

Evan Fournier et Orlando sont au plus mal. Incapable de retrouver les clés du succès actuellement, le Magic a subi sur le parquet des Pacers (121-109) sa neuvième défaite d'affilée. Une série de plus en plus inquiétante qui aurait pourtant pu s'interrompre lundi dans l'Indiana si Fournier et ses partenaires ne s'étaient pas écroulés dans le dernier quart-temps après être pourtant revenu à un point de leurs adversaires. Le Français pourra déplorer son manque d'adresse aux tirs lors de cette partie (5 sur 15), en premier lieu à longue distance (1 sur 6 à trois points). Ses coéquipiers Gordon (16 points, 6 rebonds, 4 contres), Simmons (21 points) et Vucevic (16 points, 12 rebonds, 3 contres) s'en sont mieux sortis, mais le dernier coup de collier porté dans ce match par les Pacers d'un Victor Oladipo une nouvelle fois déchaîné (26 points, 4 contres, 2 interceptions, 6 rebonds, 5 passes et 4 sur 6 à trois points) s'est avéré fatal à ce Magic qui n'en a plus que le nom ces derniers temps.

LE FRANÇAIS DE LA NUIT

Tony Parker n'était pas le seul de nos représentants à faire son grand retour sur les parquets de NBA lundi soir. Absent depuis plus longtemps encore que son compatriote, Joakim Noah (32 ans, 2,11 m) a lui aussi retrouvé les terrains. Mais le pivot français des Knicks d'abord victime d'une rupture de la coiffe des rotateurs de l'épaule droite) puis suspendu ensuite vingt matchs pour dopage après avoir ingéré un complément alimentaire contaminé n'a pas eu autant de chance que son ancien coéquipier en équipe de France. Non seulement New York s'est incliné à domicile face à Portland (6 points, 1 rebond, 1 passe pour l'autre Français des Knicks Frank Ntilikina), mais le fils du capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis tout juste auréolée d'un dixième Saladier d'argent n'a en plus pas eu la possibilité de vraiment s'exprimer face aux Blazers (2 points, 1 rebond, 1 contre), son coach Jeff Hornacek ne lui accordant en tout et pour tout que trois minutes pour retrouver ses sensations. Pas étonnant venant de la part d'un entraîneur qui aurait pu s'appuyer sur l'ancien déménageur des Bulls depuis le 13 novembre dernier, mais ne l'avait jamais inscrit sur la feuille de match avant lundi.

LA DECLA DE LA NUIT

« J'ai failli verser ma larme, c'était très émouvant (...) C'est difficile à décrire, ce que j'ai ressenti, je voulais juste remercier mon équipe, les supporteurs et la ville pour leur soutien durant cette période ». Pour son grand retour, Tony Parker a évidemment ressenti beaucoup d'émotion, et ce dès la présentation des équipes.
LE TOP 10 DE LA NUIT


NBA - SAISON REGULIERE
Lundi 27 Novembre 2017
Philadelphia 76ers - Cleveland Cavaliers : 91-113
>>> Stats de Timothé Luwawu-Cabarrot (PHI) : 11 minutes, 12 points (4 sur 8 aux tirs, dont 1 sur 4 à trois points), 5 rebonds, 1 passe, 1 ballon perdu, 1 faute

Indiana Pacers - Orlando Magic : 121-109
>>> Stats d'Evan Fournier (ORL) : 36 minutes, 12 points (5 sur 15 aux tirs, dont 1 sur 6 à trois points), 2 rebonds, 4 passes, 3 fautes

New York Knicks - Portland Trail Blazers : 91-103
>>> Stats de Joakim Noah (NYK) : 3 minutes, 2 points (1 sur 1 au tir), 1 rebond, 1 contre, 1 faute
>>> Stats de Frank Ntilikina (NYK) : 20 minutes, 6 points (3 sur 11 aux tirs, dont 0 sur 2 à trois points), 1 rebond, 1 passe, 1 ballon perdu, 2 fautes

Boston Celtics - Detroit Pistons : 108-118
>>> Guershon Yabusele (BOS) n'a pas joué, décision de l'entraîneur

Houston Rockets - Brooklyn Nets : 117-103
San Antonio Spurs - Dallas Mavericks : 115-108
>>> Stats de Tony Parker : 14 minutes, 6 points (3 sur 7 aux tirs), 4 passes, 1 faute
>>> Stats de Joffrey Lauvergne : 9 minutes, 0 point (aucun tir), 1 rebond, 1 ballon perdu, 2 fautes

Los Angeles Clippers - Los Angeles Lakers : 120-115
Golden State Warriors - Sacramento Kings : 106-110

 
 
4 commentaires - NBA : Retour gagnant pour Tony Parker
  • A etalors49
    Rien ne vous empêche de faire comme lui. Pour cela, il vous faut apprendre à jouer au basket et vous hisser au niveau des meilleurs joueurs de NBA. Mais dépéchez-vous car si 49 c'est votre âge, c'est un peu tard pour envisager une carrière.

  • Le basket made in USA c'est le dopage généralisé dont LeBron est le plus bel exemple . Ce n''est pas un basketteur, c'est un monstre !!!!

  • Rien à faire de ce type qui prend du blé de tous les cotés, qui vit TRES RICHEMENT et DANS UN LUXE PHARAONIQUE aux USA
    Férrari lamborguini villa de 450 m² piscine bref...............mais ou paye t'il ses impôts ????

    il vas pas payer des impôts en France alors que ça fait 20 ans qu'il habite plus la. Il paye peut être pour son club ASVEL a part ça quelqu'un qui ne boss pas en France et ni met pas les pieds na pas payer d'impôts.

    Si vous aviez son talent vous auriez la fortune qui va avec et vous en feriez autant !!!! Quand on est riche on peut avoir une belle demeure ET AUSSI
    une belle voiture ET AUSSI une belle montre ET AUSSI UNE piscine ET AUSSI une maison à la montagne ....... Vous en voulez encore ?...

    si les américains sont très riches il en profite avec raison et il investi un peu en France à villeurbane il gagne son argent aux usa pourquoi paierait il ses impots chez nous ??

  • Allez Tony , le nez ds le guidon

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]