NBA : Pourquoi Pippen en a voulu à Jordan

NBA : Pourquoi Pippen en a voulu à Jordan©Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 08 décembre 2020 à 16h17

Présenté de manière négative dans le fameux documentaire "The Last Dance", Scottie Pippen n'a pas manqué de s'en plaindre à son ex-coéquipier Michael Jordan, coproducteur de cette série événement. 

 

Un succès phénoménal. Diffusé sur ESPN aux Etats-Unis et sur Netflix à travers le monde, la série événement "The Last Dance", qui revient notamment sur la dernière saison aux Bulls de Michael Jordan en 1997-1998, a réalisé de véritables cartons d'audience, et fait découvrir aux nouvelles générations la carrière de celui qui est toujours considéré comme le meilleur basketteur de l'histoire. Mais ce documentaire événement n'a pas échappé aux critiques. Surtout parce qu'il a été co-produit par Jordan lui-même. Ses zones d'ombre y ont ainsi été assez peu d'évoquées, alors que son fidèle lieutenant Scottie Pippen est souvent présenté de manière négative. Notamment avant cet ultime exercice du mythique duo à Chicago, où Pippen est vu comme "un égoïste" pour avoir attendu le début de saison avant de se faire opérer. Un documentaire que Pippen a modérément apprécié, comme il l'a confié dans un entretien au quotidien britannique The Guardian

"Il m'a dit : «Tu as raison»"

"Je ne crois pas que ça décrit vraiment avec justesse ce qui a été accompli au cours de l'une des plus grandes ères de l'histoire du basket, mais aussi par deux des plus grands joueurs - et certains pourraient même dire que c'était la plus grande équipe de tous les temps, confie l'ancien joueur, aujourd'hui âgé de 55 ans. Et je n'ai pas l'impression que ces choses soient mises en avant dans le documentaire. Je pense que c'était plus un moyen pour Michael de s'élever et d'être glorifié. Mais ça s'est aussi un peu retourné contre lui, parce que les gens ont pu voir quel genre de personnalité avait Michael." Et il n'a pas manqué de manifester son mécontentement à son ancien coéquipier : "Je lui ai dit que je n'étais pas trop content, et il l'a accepté. Il m'a dit : «Tu as raison». Et c'était à peu près tout."  

Vos réactions doivent respecter nos CGU.